L'Usine Nouvelle

L'Usine Aéro

L’Etat veut structurer une filière industrielle de la sécurité

Hassan Meddah , ,

Publié le

Un comité de filière sera installé à la rentrée sous l’égide du premier ministre. Il s’agira de structurer l’ensemble des acteurs de la sécurité. Malgré sa grande fragmentation, ce marché en forte croissance est évalué à 10 milliards d’euros par an et emploie 50 000 salariés.

L’Etat veut structurer une filière industrielle de la sécurité © Xenius - Flickr - C.C

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le ministre de l’intérieur Manuel Valls n’a pas fait le déplacement pour rien, à Lyon, à l’occasion de la première édition du séminaire « Technology Against Crime » qui clôturera ses portes demain. Il est venu avec des bonnes nouvelles pour les industriels présents sur le marché de la sécurité.

Il veut en faire un secteur d’excellence pour la France comme peuvent l’être ceux de l’aéronautique ou de la défense. Dans ces deux domaines, la France et l’Europe comptent des champions industriels (Safran, EADS, MBDA, DCNS, Dassault Aviation, Thales…) et réussit à exporter ses technologies. "Dans le domaine de la sécurité, la France a la chance de disposer d’un tissu industriel dynamique", a tenu a rappelé le ministre de l’Intérieur. Toutefois, selon lui, les conditions ne sont pas réunies aujourd’hui pour un développement rapide et efficace de cette filière. "Avec le président de la République, nous avons fait le constat d’une structuration insuffisante de la filière industrielle de la sécurité", a-t-il poursuivi. Or les enjeux économiques sont pourtant considérables. Le marché de la sécurité, qui connait une croissance annuelle de 7%, est estimé à 10 milliards d’euros et emploie 50000 salariés.

L’original du mal est connue. "L’expression des besoins est insuffisamment claire et fédérée et de la part des donneurs d’ordres. Les pouvoirs publics ont leur part de responsabilité (...) Les industriels expriment légitimement des réticences pour se lancer dans le développement d’outils en mobilisant des fonds propres importants et pour lesquels les débouchés sont incertains. La structuration de la filière a donc vocation à rompre ce cercle vicieux pénalisant pour tous, pouvoirs publics comme industriels", a précisé Manuel Valls.

Identifier les technologies critiques

Le ministre veut donc aller plus loin que la création du conseil des industries de la confiance et de la sécurité par les quatre groupements fondateurs (la Fiec, le Gican, le Gicat et le Gifas). "Nous devons aller plus loin avec la création d’un comité de filière prévu par le Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale. Ce comité sera installé à la rentrée par le premier ministre", a indiqué le ministre.

Ce comité aura pour mission de développer une mission prospective des besoins, d’identifier les technologies critiques et les domaines où une action concertée des industriels, des organismes de recherche et des pouvoir publics est indispensable. Il devra aussi mobiliser des financements et développer une politique de soutien à l’exportation.

Pour donner de la visibilité aux industriels, Manuel Valls a déjà identifié trois chantiers majeurs liés à son ministère : la modernisation des réseaux de radiocommunication de la police et de la gendarmerie avec la transmission de l’image à haut débit, le déploiement d’une nouvelle génération de vidéoprotection intégrant l’intelligence artificielle et les moyens d’exploitation rapide de très gros volumes d’images et enfin la modernisation des équipements de protection des forces de sécurité basés sur des nouveaux matériaux et qui devront intégrer demain des capteurs intelligents. C’est ce qui s’appelle montrer l’exemple.

Hassan Meddah

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte