Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Comment l'Etat veut sensibiliser les PME au risque de cyberattaque

Hassan Meddah ,

Publié le

Le secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi a annoncé un plan à destination de 2 millions de TPE/PME afin de diffuser les bonnes pratiques en matière de sécurité informatique.

Comment l'Etat veut sensibiliser les PME au risque de cyberattaque
Le secrétaire d'Etat chargé au Numérique, Mounir Mahjoubi, a souligné la vulnérabilité des PME face aux risques cyber.
© Pascal Guittet

Toutes les entreprises ne sont pas égales face au risque cyber. Les PME sont clairement des proies plus accessibles pour les pirates informatiques. "On a de nombreux retours et anecdotes terribles d'entreprises TPE/PME ayant perdu l'intégralité de leurs données. Soit parce que leur sauvegarde, qu'elles croyaient automatique, ne fonctionnait pas depuis des années, soit parce qu'elles n'avaient pas mis à jour en termes de sécurité leurs PC", a alerté Mounir Mahjoubi.

Le secrétaire d’État chargé du Numérique s'exprimait le 1er octobre à l'occasion du lancement de l'initiative du Mois européen de la cybersécurité. Contrairement aux ETI ou aux grandes comptes, les TPE/PME n'ont souvent ni de politique de sécurité numérique ni de

responsable dans ce domaine. Et cette vulnérabilité préoccupe le gouvernement. "Longtemps, on a considéré que si une TPE/PME était victime d'une cyberattaque, ce n'était pas grave. Il y en a toujours une autre pas trop loin capable de prendre le relais. Quand 10 000 TPE/PME tombent la même semaine, sans aucun accès à leur SI, sans pouvoir passer de commandes, c'est plus handicapant. Si 100 000 PME sont touchées, c'est tout le pays qui est paralysé", a mis en garde le secrétaire d'Etat.

Des gestes simples pour se protéger

En association avec les Chambres de commerce et d'industrie et la confédération des PME, le gouvernement va lancer cette semaine une campagne de sensibilisation au risque cyber à destination de 2 millions de TPE PME. La campagne rappellera les trois gestes de base pour se prémunir des principales attaques informatiques : faire des sauvegardes régulières des données de l'entreprise, mettre à jour son système informatique, déployer un antivirus. "Cela paraît extrêmement simple. Pourtant si chaque PME le faisait, on serait beaucoup moins soumis à une diffusion massive de logiciels malveillants de type Wannacry ou NotPetya" a rappelé le secrétaire d'Etat.

Par les aider également à renforcer leur cybersécurité, le gouvernement a créé le site de cybermalveillance.gouv.fr qui permet aux victimes de cyberattaques de se déclarer mais également d'identifier des prestataires locaux à leur taille. Outre les nouvelles offres d'assurances des risques cyber, le secrétariat en charge du numérique a fait référence à la disponibilité de nouvelles box de cybersécurité, "plug and play" et abordables, permettant de réduire considérablement l'exposition au risque cyber.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle