Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’État vend Engie pour sauver Areva

, , , ,

Publié le

L’État vend Engie pour sauver Areva
L’État reste l’actionnaire de référence d’Engie.

Les entreprises citées

L’État se retrouve contraint de jouer au vase communicant pour sauver la filière nucléaire française. Dans le cadre de cette restructuration, le gouvernement a promis une augmentation de capital de 5?milliards d’euros pour Areva et de 4?milliards pour EDF. Ce financement proviendra, entre autres, de la vente d’une partie de la participation de l’État dans Engie. Le 11?janvier, l’Agence des participations de l’État a procédé à la cession de 4,1?% du capital de l’énergéticien, soit 100?millions d’actions pour un montant de 1,14?milliard d’euros. L’État français ne possède désormais plus que 28,7?% du capital de l’entreprise. Mais il détiendra toujours plus d’un tiers des voix en assemblée générale, en raison du principe des droits de vote double prévus dans la loi Florange. Cette opération a été initiée à la suite de la décision de Bruxelles qui juge que l’augmentation de capital d’Areva par la France n’allait pas à l’encontre du droit européen. ??

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle