L'Etat pourrait récupérer 690 millions d'euros en vendant des parts d'Aéroports de Paris

L'Etat français se prépare à céder une fraction de sa participation au capital d'Aéroports de Paris mais entend rester majoritaire au capital de l'opérateur, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Etat pourrait récupérer 690 millions d'euros en vendant des parts d'Aéroports de Paris

Dans un communiqué diffusé jeudi 30 mai, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici annonce que l'Etat se prépare à céder une partie de sa participation dans ADP. Toutefois, il veut rester majoritaire au capital de l'opérateur.

Il souligne également avoir demandé à l'Agence des participations de l'Etat de préparer cette cession auprès de plusieurs investisseurs de long terme "dans le cadre d'une procédure hors marché (...) et de proposer au Fonds stratégique d'investissement de s'y associer."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'Etat contrôle 54,5% du capital d'ADP.

La cession envisagée pourrait porter sur environ 10 millions d'actions, a précisé le ministre.

Au cours de clôture de mercredi (69,10 euros), le montant de l'opération atteindrait donc 691 millions d'euros. Mais ce type de transaction est généralement effectué avec une décote sur le cours de Bourse.

"Cette démarche s'inscrit dans le cadre des orientations du gouvernement pour une politique de gestion active des participations de l'Etat, qui doit permettre de préserver les intérêts patrimoniaux et stratégiques de l'Etat tout en dégageant des ressources en fonds propres pour de nouveaux secteurs porteurs de développement économique", a justifié Pierre Moscovici.

(Avec Reuters)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS