Transports

L’État irresponsable laisse filer la dette de la SNCF

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L’État irresponsable laisse filer la dette de la SNCF
Quelle trouvaille ! Pour financer le futur CDG Express, ce train rapide qui doit relier la Gare de l’Est, à Paris, à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à l’horizon 2023, le gouvernement demande à la SNCF de mettre la main à la poche. Visiblement, taxer les billets d’avion ne suffit pas. La SNCF apporterait 250 millions d’euros, selon les déclarations du secrétaire d’État aux Transports, Alain Vidalies. SNCF Réseau, la filiale de la SNCF chargée des infrastructures, et Paris Aéroport doivent créer une filiale commune qui financera ce chantier estimé à 1,4 milliard d’euros. Mais le diable se loge dans les détails. Le gouvernement exige que cette somme échappe à la fameuse règle d’or instaurée par la réforme du ferroviaire pour[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte