L'État étudie toutes les options pour EDF, dont le statu quo, déclare François de Rugy

Le 10 octobre, le ministre de la Transition écologique et solidaire a déclaré que le gouvernement étudiait toutes les options sur l'organisation d'EDF. François de Rugy n'a pas écarté l'option d'un statu quo. Il a aussi évoqué la possible présentation d'un projet au même moment que la PPE, attendue fin octobre.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'État étudie toutes les options pour EDF, dont le statu quo, déclare François de Rugy
Le ministre de la Transition écologique et solidaire a déclaré que le gouvernement étudiait toutes les options sur l'organisation d'EDF.

Le gouvernement étudie toutes les options concernant l'organisation d'EDF, y compris le statu quo, a déclaré le mercredi 10 octobre le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

Ces déclarations interviennent alors que différents scénarios de modification de la structure de l'électricien public circulent depuis près d'un an, parmi lesquels une scission de ses activités nucléaires, et à quelques jours de l'annonce de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), un texte qui précisera notamment l'avenir des centrales nucléaires d'EDF.

"Nous étudions toutes les solutions, y compris le statu quo, ce n'est pas le changement pour le changement, c'est une question d'organisation, de structure", a dit François de Rugy à des journalistes en marge d'un événement sur l'innovation organisé par EDF.

Projet possible au moment de la présentation de la PPE

"Nous pensons peut-être qu'il faudrait faire évoluer [l'organisation] mais nous allons faire en quelque sorte un comparatif des avantages et des inconvénients des différentes solutions, y compris du statu quo", a ajouté le ministre.

En septembre, le ministre déclarait pourtant que le statu quo d'EDF n'était "pas dans l'intérêt de l'État et de l’entreprise".

Prié de dire à quelle échéance cette réflexion pourrait aboutir, François de Rugy a évoqué la possibilité qu'un projet soit prêt au moment de la présentation de la PPE, prévue fin octobre, ou ultérieurement.

Une augmentation globale de la consommation électrique à l'horizon 2030-2035

"Ce que nous pensons dans les travaux préparatoires [de la PPE], c'est que nous allons plutôt avoir dans les années qui viennent, sur l'électricité, une forme de stagnation sur la consommation", a également dit le ministre.

Alors que les efforts d'efficacité énergétique feront dans un premier temps baisser la consommation, les nouveaux usages se traduiront ensuite par une augmentation, a ajouté François de Rugy, en se disant "très soucieux" de la sécurité d'approvisionnement des Français.

"Dans un deuxième temps, nous pensons que [...] à l'horizon de 2030-2035, on va avoir une augmentation globale de la consommation électrique. Et pour résoudre l'équation du climat, nous considérons que cette consommation doit être satisfaite par des moyens non émetteurs de CO2, soit l'hydroélectrique, le nucléaire et le renouvelable."

Avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Gilles Guillaume)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS