L'Etat devrait nationaliser les entreprises en difficulté, selon Julien Dray

Interviewé par Radio Classique et Public Sénat mercredi 17 octobre, l'ancien député socialiste Julien Dray a jugé que les dispositifs inventés par le gouvernement sont d'une telle complexité qu'ils ne seront pas appliqués.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Etat devrait nationaliser les entreprises en difficulté, selon Julien Dray

Alors que la liquidation de Petroplus a été annoncée mardi 16 octobre par la justice, l’élu de la région Ile-de-France Julien Dray prône une prise de responsabilités de la part de l’Etat.

Une nationalisation "pas de manière éternelle, de manière temporaire" des entreprises qui traversent une période difficile serait la solution idéale, selon l'ancien député.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Il vaudrait mieux prendre ses responsabilités en nationalisant, pas forcément à 100%, en donnant le sentiment, y compris à ces entreprises, qu'elles ont une stabilité par la présence de la puissance publique", a-t-il ajouté sur Radio Classique et Public Sénat. Les dispositifs qui ont été mis en place sont, selon l’ancien député, trop complexes pour être appliqués.

Julien Dray soutient Emmanuel Maurel, de l’aile gauche du PS, dont la ligne d’orientation politique en prévision du congrès de Toulouse (26 et 28 octobre prochains) est arrivée deuxième lors du vote des militants socialistes du 11 octobre. Cette motion est en faveur de la "réintroduction du capital public, voire des nationalisations, fussent-elles temporaires, peuvent constituer des protections majeures dans des secteurs stratégiques ou vulnérables aux prédateurs".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS