L’Etat demande des garanties à Facebook

Suite à l’annonce de la CNIL le 2 octobre, le gouvernement a demandé au groupe américain de lui transmettre avant la fin novembre les mesures envisagées pour respecter les recommandations de la Cnil.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Etat demande des garanties à Facebook

Les ministres du Redressement productif Arnaud Montebourg et de l’Economie numérique Fleur Pellerin ont indiqué qu’"à l'issue de plusieurs entretiens, la Cnil a constaté que Facebook ne respectait pas ses recommandations ni celles du G29. La modification inopinée de la présentation des données a perturbé les utilisateurs en faisant ressurgir d'anciens messages à caractère personnel. Au cours des dernières années, Facebook a modifié, à de très nombreuses reprises, l'interface des usagers et les règles d'utilisation afférentes".

Ils ont ensuite estimé que la société américaine devait "prendre ses responsabilités pour empêcher que des situations similaires ne se reproduisent".

Selon eux, des conditions simples, compréhensibles et faciles à mettre en œuvre doivent mises en place. "Il est anormal que le site soit ergonomique quand il s'agit d'envoyer un message ou une vidéo, mais qu'il devienne bloquant dès lors qu'il s'agit de contrôler les paramètres relatifs à la vie privée de ses utilisateurs", ont-ils relevé.

Ces déclarations font suite aux conclusions de la Cnil qui a enquêté sur un éventuel bug de la part de Facebook la semaine dernière. En effet des utilisateurs français de la plateforme sociale avaient inondé le web de témoignages où ils affirmaient que des messages privés apparaissaient par erreur sur leur profil public.

Pour la Cnil, "les messages incriminés par de nombreux utilisateurs semblent être exclusivement des messages +mur-à-mur+ et non des messages envoyés par l'intermédiaire de la messagerie privée de Facebook". Elle a aussi mis en avant que les modifications "récurrentes et unilatérales" des règles de confidentialité du site pouvaient expliquer la confusion des abonnés.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS