L'Etat débloque un milliard d'euros pour rendre le Rafale exportable

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a signifié le 10 janvier à Dassault Aviation le contrat de développement d'un nouveau standard F3-R pour le programme Rafale. Avec pour but affiché de valoriser l'avion de combat multirôle et parvenir à l'exporter.

Partager

L'Etat débloque un milliard d'euros pour rendre le Rafale exportable

Doter son chasseur phare des dernières technologies pour le distinguer de ses concurrents, voici la stratégie affichée de l'exécutif et de Dassault Aviation afin de parvenir, près de dix ans après sa mise en service, à vendre l'avion de combat multirôle Rafale à l'export.

En visite sur le site d'assemblage final du Rafale chez Dassault Aviation, à Mérignac (Gironde), le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a acté le déblocage d'un milliard d'euros pour développer le nouveau standard F3-R du chasseur tricolore.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"maintenir le rafale au meilleur niveau mondial"

La prochaine panoplie du Rafale, vraisemblablement disponible dès 2018, sera composée d'un missile européen air-air longue portée Meteor (fabriqué par MBDA), une nacelle (pod) de désignation laser de nouvelle génération PDL-NG (développé par Thales) et une version à guidage terminal laser de l’Armement Air Sol Modulaire (AASM) de Sagem, indique un communiqué de Dassault Aviation.

"C'est un signal très clair de notre volonté d'investir dans le Rafale et dans tout un secteur stratégique, celui de l'aéronautique de combat, pour le maintenir au meilleur niveau mondial", a déclaré Jean-Yves Le Drian, cité dans un communiqué.

"C'est également la garantie de disposer sur le long terme d'une ligne de produits qui répondront aux exigences de l'export", a-t-il ajouté.

A ce jour, 180 avions de série ont été commandés par la France et 126 appareils livrés. Engagé dans plusieurs compétitions internationales et après l'échec brésilien, Dassault Aviation n'est plus en négociations exclusives qu'avec l'Inde, avec la vente de 126 Rafale à la clé.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS