L'Etat commande à Astrium deux satellites d'observation militaire

Un contrat de 795 millions d'euros, pour une première mise en orbite prévue en 2016.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Etat commande à Astrium deux satellites d'observation militaire

Ces satellites espions de nouvelle générations permettront une meilleure définition tout en étant plus légers que leurs prédécesseurs (Helios 2).

"Ces deux satellites constitueront la composante spatiale optique (CSO) du futur programme d'imagerie spatiale MUSIS (multinational space-based system), qui doit être réalisé avec l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la Grèce et l'Italie", a précisé le ministère de la Défense.

La maîtrise d'ouvrage a été confiée au Centre national d'études spatiales (CNES), qui délègue la maîtrise d'oeuvre à Astrium. Thales Alenia Space construira les instruments optiques.

"500 ingénieurs et techniciens de l'industrie spatiale seront mobilisés en moyenne pendant toute la durée du programme", affirme le ministère.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS