Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'Etat capitalise sur Safran en vendant 3,12% de ses parts

Elodie Vallerey , ,

Publié le , mis à jour le 27/03/2013 À 09H59

[ACTUALISÉ] - D'après Bercy, cette cession doit notamment servir à doter la nouvelle Banque publique d'investissement (BPI) de fonds propres supplémentaires.

L'Etat capitalise sur Safran en vendant 3,12% de ses parts © Safran

Actualisation : Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a annoncé "la clôture avec succès de cette opération de cession". Elle "rapportera à l'Etat 448,5 millions d'euros", a indiqué Bercy dans un communiqué en début de matinée.

Les participations de l'Etat dans les groupes phares de l'aéronautique peuvent s'avérer payantes. Dans un communiqué diffusé dans la nuit du 26 au 27 mars et relayé par l'AFP, le ministère de l'Economie et des Finances a annoncé la mise en vente de 3,12 % du capital de l'équipementier aéronautique Safran. Le groupe jouit en effet depuis plusieurs mois d'un excellent parcours boursier.

L'Etat reste pour autant le premier actionnaire de Safran, avec 27,08 % de son capital, et conserve son influence dans le groupe né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Le ministère a d'ailleurs assuré dans son communiqué vouloir rester "actionnaire de référence au capital de Safran à moyen terme".

Il s'agit là d'une bonne opération financière de la part de Bercy. Si le montant de l'opération n'a pas été dévoilé à ce stade, il devrait avoisiner les 461 millions d'euros, avec 13 millions d'actions vendues au cours de clôture du titre à 35,49 euros le 26 mars à la Bourse de Paris.

"Cette cession s'inscrit dans le cadre d'une politique de gestion active des participations de l'Etat, qui doit permettre de préserver les intérêts patrimoniaux et stratégiques de l'Etat tout en dégageant des ressources en fonds propres pour de nouveaux secteurs porteurs de développement économique", justifie le communiqué.

Bercy a annoncé que le produit de la vente servira notamment à doter la nouvelle Banque publique d'investissement (BPI) de fonds propres supplémentaires.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle