L’Etat allemand accusé de bloquer l’essor de l’éolien en mer

L'opérateur de réseaux électriques Tennet rejette la balle des retards de chantiers allemands pour l’éolien en haute mer au gouvernement allemand dans un entretien donné au site du journal Der Spiegel le 22 août.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Etat allemand accusé de bloquer l’essor de l’éolien en mer

"Le gouvernement (allemand) a une conception absurde de notre rôle, a déclaré le patron du néerlandais Tennet, Lex Hartman. On décide de construire des parcs éoliens de plus en plus gigantesques au large des côtes. Et après une entreprise doit à elle seule financer toutes les infrastructures requises".

Le patron explique que le blocage vient de l’Etat et qu’il avait fait parvenir au gouvernement un courrier il y a neuf mois dans lequel le groupe abordait les problèmes de fond et apportait des solutions. Il assure n’avoir reçu qu’une réponse évasive.

Cet entretien intervient quelques jours après la révélation via la presse de l’intention du ministère allemand de l’Economie d’évincer le groupe allemand du programme de raccordement des parcs éoliens en mer du Nord. Le gouvernement lui reprocherait de ne pas investir suffisamment dans le raccordement et de mettre alors en danger la grande ambition du pays d’abandonner l’énergie nucléaire en 2022.

Un argument auquel le patron répond dans l’entretien en affirmant avoir déjà investi 6 milliards d’euros depuis deux ans et demi. "A présent nous devrions injecter encore 15 milliards d'euros d'ici 2020. C'est plus que ce que EON ou RWE (les deux premiers groupes énergétiques allemands, ndlr) investissent dans le tournant énergétique", affirme le dirigeant.

L'Allemagne veut atteindre par les éoliennes en mer une capacité de 10.000 mégawatts en 2020, contre seulement quelques centaines actuellement.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS