Tout le dossier Tout le dossier

L’Etat a tranché : EDF reprendra les réacteurs d’Areva

L’Etat, actionnaire d’Areva  et d’EDF, vient de donner une feuille de route sans ambiguïté sur l’avenir de la filière nucléaire française. C’en est fini du modèle intégré Areva. Les activités de construction de réacteurs et de maintenance de la base installée reviendront à EDF. Les deux entreprises doivent s’entendre sous un mois.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Etat a tranché : EDF reprendra les réacteurs d’Areva

La réunion qui s’est tenue à l’Elysée mercredi matin sur l’avenir Areva, en présence du Premier Ministre et des ministres en charge de l’Energie, de l'Economie, des Finances et des Affaires étrangères, était annoncée non conclusive. Pourtant en fin de journée, les services de la Présidence de la République ont émis un communiqué très clair sur la refonte de la filière nucléaire française.

"Dès à présent, les activités de conception, gestion de projets et commercialisation des réacteurs neufs d'EDF et d'Areva seront rapprochées dans une société dédiée. Ce rapprochement permettra une politique d'exportation ambitieuse et le renouvellement futur du parc nucléaire français. Sous réserve de la conclusion d’un accord de partenariat stratégique global avec Areva, EDF a vocation à devenir actionnaire majoritaire de la filiale commune Areva NP, qui rassemble les activités industrielles de construction de réacteurs, d'assemblage de combustible et de services à la base installée. Areva conservera une participation stratégique avec un pacte d’actionnaires", explique le texte. L’Etat, qui avait demandé à l’électricien national de faire une offre de reprise à Areva, confirme donc le scénario envisagé depuis l’annonce d’une perte de près de 5 milliards d’euros d’Areva le 3 mars dernier.

Encore des inconnues

Par ailleurs, l’Elysée précise que "Dans ce cadre, l’Etat recapitalisera Areva, en investisseur avisé, à la hauteur nécessaire". Areva et EDF se sont engagés à conclure cet accord dans un mois, rapporte le communiqué, c’est-à-dire au début du mois de juillet. Durant ce délai, reste quelques inconnues à trancher. D’une part, quel sera le prix offert par EDF à Areva ? Dans la première version de l’offre, l’électricien a proposé 2 milliards d’euros pour les réacteurs et services d’Areva.

D’autre part, que deviendra le chantier de l’EPR en construction en Finlande ? Ce dernier pèse très lourdement sur les comptes d’Areva et EDF ne veut pas en assumer la charge. L’Elysée se contente d’expliquer que "ce projet doit également permettre à EDF et Areva de mener les discussions en vue de réduire les risques des grands projets en cours portés par Areva NP dans l’intérêt de tous les acteurs de la filière française".

Enfin, le texte n’évoque pas le cas d’acteurs tiers. Rappelons qu’Engie s’est dit intéressé par des activités de maintenance nucléaire à l’international ou que Veolia avait manifesté un intérêt pour les activités de démantèlement. Quid également de l’entrée au capital d’Areva et de la nouvelle filiale d’EDF, de partenaires étrangers ? En particulier des électriciens chinois GGN et CNNC qui se sont dit très intéressés pour investir dans la refonte de la filière nucléaire française.

Ludovic Dupin

1 Commentaire

L’Etat a tranché : EDF reprendra les réacteurs d’Areva

gofast
04/06/2015 14h:23

Bonjour "en investisseur avisé " !!!! C'est une blague ? Navrant de voir la France persister dans cette filière insensée qui nous mène droit à la cata et qui va nous coûter un max même sans cata ! Alors qu'on surproduit 9 mois sur 12 !

Réagir à ce commentaire

PARCOURIR LE DOSSIER

Energie - pétrole

Areva prêt à ouvrir son capital à la Chine, explique son président Philippe Varin

Energie - pétrole

EDF – Areva : un accord pour le rapprochement validé in extremis

Energie - pétrole

Entre difficultés et restructuration, Areva engrange deux juteux contrats

Communiqué

Cuve de l’EPR : l’ASN dédouane Areva de toute dissimulation mais l’accuse de négligence

Energie - pétrole

Areva : les défauts de la cuve de l’EPR connus depuis 2006 ?

Energie - pétrole

EDF et Areva s’engagent sur le nucléaire chinois… mais ne vendent pas de nouveaux EPR

Nucléaire

Anomalies de l’EPR, nouveau réacteur, grand carénage, Areva… EDF ne craint rien

Energie - pétrole

"Si les soupapes ne se comportent pas comme attendu aujourd’hui, ce n’est pas dramatique", affirme Sylvie Cadet-Mercier de l’IRSN au sujet de l’EPR

Nucléaire

Philippe Varin pose ses conditions au rachat d’Areva NP par EDF

Energie - pétrole

EPR de Flamanville : après la cuve, les soupapes de sécurité sont mises en cause

Nucléaire

Areva : EDF et Engie dévoilent leur jeu

Energie - pétrole

"Areva a des problèmes stratégiques, diminuer l’emploi est une solution de facilité ", selon la CFDT

Nucléaire

Urgent : Areva cherche actionnaire pour relation sérieuse et durable (plaisantins s'abstenir)

Energie - pétrole

Quelle place pour Areva dans le nouveau paradigme énergétique mondial ?

Energie - pétrole

Areva pourrait supprimer 3 500 postes en France

Energie - pétrole

Trois groupes industriels chinois intéressés par des actifs d'Areva

Nucléaire

Areva va faire examiner son usine du Creusot où a été produite la cuve du réacteur de Flamanville

Energie - pétrole

Nouveau problème sur l’EPR de Flamanville : la cuve fournie par Areva présente des défauts

Les Experts de L'Usine

Areva : au-delà des pertes abyssales, un avenir prometteur

Éco - social

Opération vérité chez Areva

Nucléaire

Economies, recentrage des activités, rapprochement avec EDF : les 3 grands chantiers d'Areva

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS