Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’Etat a tranché : EDF reprendra les réacteurs d’Areva

, , ,

Publié le

L’Etat, actionnaire d’Areva  et d’EDF, vient de donner une feuille de route sans ambiguïté sur l’avenir de la filière nucléaire française. C’en est fini du modèle intégré Areva. Les activités de construction de réacteurs et de maintenance de la base installée reviendront à EDF. Les deux entreprises doivent s’entendre sous un mois.

L’Etat a tranché : EDF reprendra les réacteurs d’Areva © D.R.

Sommaire du dossier

La réunion qui s’est tenue à l’Elysée mercredi matin sur l’avenir Areva, en présence du Premier Ministre et des ministres en charge de l’Energie, de l'Economie, des Finances et des Affaires étrangères, était annoncée non conclusive. Pourtant en fin de journée, les services de la Présidence de la République ont émis un communiqué très clair sur la refonte de la filière nucléaire française.

"Dès à présent, les activités de conception, gestion de projets et commercialisation des réacteurs neufs d'EDF et d'Areva seront rapprochées dans une société dédiée. Ce rapprochement permettra une politique d'exportation ambitieuse et le renouvellement futur du parc nucléaire français. Sous réserve de la conclusion d’un accord de partenariat stratégique global avec Areva, EDF a vocation à devenir actionnaire majoritaire de la filiale commune Areva NP, qui rassemble les activités industrielles de construction de réacteurs, d'assemblage de combustible et de services à la base installée. Areva conservera une participation stratégique avec un pacte d’actionnaires", explique le texte. L’Etat, qui avait demandé à l’électricien national de faire une offre de reprise à Areva, confirme donc le scénario envisagé depuis l’annonce d’une perte de près de 5 milliards d’euros d’Areva le 3 mars dernier.

Encore des inconnues

Par ailleurs, l’Elysée précise que "Dans ce cadre, l’Etat recapitalisera Areva, en investisseur avisé, à la hauteur nécessaire". Areva et EDF se sont engagés à conclure cet accord dans un mois, rapporte le communiqué, c’est-à-dire au début du mois de juillet. Durant ce délai, reste quelques inconnues à trancher. D’une part, quel sera le prix offert par EDF à Areva ? Dans la première version de l’offre, l’électricien a proposé 2 milliards d’euros pour les réacteurs et services d’Areva.

D’autre part, que deviendra le chantier de l’EPR en construction en Finlande ? Ce dernier pèse très lourdement sur les comptes d’Areva et EDF ne veut pas en assumer la charge. L’Elysée se contente d’expliquer que "ce projet doit également permettre à EDF et Areva de mener les discussions en vue de réduire les risques des grands projets en cours portés par Areva NP dans l’intérêt de tous les acteurs de la filière française".

Enfin, le texte n’évoque pas le cas d’acteurs tiers. Rappelons qu’Engie s’est dit intéressé par des activités de maintenance nucléaire à l’international ou que Veolia avait manifesté un intérêt pour les activités de démantèlement. Quid également de l’entrée au capital d’Areva et de la nouvelle filiale d’EDF, de partenaires étrangers ? En particulier des électriciens chinois GGN et CNNC qui se sont dit très intéressés pour investir dans la refonte de la filière nucléaire française.

Ludovic Dupin

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

04/06/2015 - 14h23 -

Bonjour "en investisseur avisé " !!!! C'est une blague ? Navrant de voir la France persister dans cette filière insensée qui nous mène droit à la cata et qui va nous coûter un max même sans cata ! Alors qu'on surproduit 9 mois sur 12 !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle