Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L'essor du véhicule électrique, promesse enfin tenue ou nouvelle désillusion ?

, , , ,

Publié le

Vidéo Dans un reportage diffusé en France en avril 1968, la technologie de la pile à combustible est présentée comme mature. Une commercialisation des premiers véhicules électriques est alors envisagée pour 1975. En 2013, le lancement de la Zoé est présenté comme une révolution... telle toutes celles qui ont été annoncées régulièrement depuis près de 40 ans sans qu'aucune ne se soit réellement vérifiée dans les faits.

L'essor du véhicule électrique, promesse enfin tenue ou nouvelle désillusion ? © INA

Avec la sortie de sa Zoé, Renault met fin à une attente de près de 40 ans. Pour preuve : un reportage de l'ORTF diffusé le 26 avril 1968 et justement intitulé "à quand la voiture électrique ?" présentait la technologie de la pile à combustible comme mature et estimait qu'une production industrielle de ce type de véhicule n'était qu'une question d'année... Il faudra pourtant attendre 2009 et la sortie de la Nissan Leaf pour qu'une première offre grand public embarque cette technologie.

"Des véhicules expérimentaux à pile à combustible existent déjà un peu partout dans le monde mais je pense qu’il faut distinguer véhicules expérimentaux et véhicules mis à la disposition du public, pour ces derniers il ne faut pas s’attendre à une commercialisation avant 1975", déclarait ainsi un ingénieur automobile dans ce reportage de l'émission d'actualité Panorama.

A l'époque, la question du mode de commercialisation de ces véhicules urbains était déjà évoquée : on imaginait alors un véritable changement du mode de consommation de la voiture utilisée en ville, "dont il ne serait pas nécessaire d'être propriétaire".

Dix ans plus tard, la révolution de l'électrique est (déjà) en retard

En 1978, le journal de TF1 dresse un constat accablant : aucune solution ne s'est imposée au cours des dix dernières années. Mais l'augmentation du prix de l'essence fait de nouveau entrevoir un succès à venir pour les véhicules électriques.

General Motors est alors présenté comme un constructeur en pointe dans ce domaine. Son prototype, le XP512E, atteint la vitesse de pointe de 70 km/h mais avec seulement 80 kilomètres d'autonomie. Mais General Motors aurait "pratiquement mis au point aujourd'hui un nouveau type de batterie". Le constructeur américain estime alors qu'avant 1985, "le premier véhicule électrique de grande diffusion" se vendra autant que les modèles à essence équivalents.

En 1990, "on reparle de la voiture électrique"

Visiblement, en 1990, la révolution n'a pas eu lieu. "On reparle de la voiture électrique", explique le présentateur du journal pour annoncer un sujet consacré au salon de l'automobile et dans lequel General Motors présente de nouveau un prototype. La cherté du véhicule électrique et l'absence d'incitation publique sont alors mis en avant pour justifier cette révolution manquée.

En 1994, Bruno Mazure explique que les constructeurs sont à la recherche des sources d'énergie alternatives à l'essence. Cette fois-ci, c'est l'autonomie limitée à 110 kilomètres du prototype de Renault ainsi que son temps de rechargement de six heures qui sont pointés du doigt comme des facteurs repoussants pour le consommateur.

En 2013, arrivée de la Bluecar et de la Zoé

Deux nouvelles offres de véhicules compactes et 100% électrique arrivent chez nos concessionnaires : la Bluecar de Bolloré et la Zoé de Renault. Cette fois sera-t-elle la bonne ? En tout cas, notre ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, y croit et le dit :

Julien Bonnet

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

27/02/2013 - 21h11 -

Pourquoi le VE n'est pas encore sur nos route ? La réponse ICI : http://www.youtube.com/watch?v=PDH_4lOM05g Raconte l'histoire de L'EV1 et des autres dans les années 90.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle