Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’espagnol Invertaresa lance une activité de composants mécaniques pour le thermosolaire au Maroc

, , , ,

Publié le

L'usine fabrique à Kenitra des tubes lourds galvanisés destinés à la centrale thermosolaire CSP en construction Noor, située à Ouarzazate. Pour cela, le groupe espagnol Invertaresa s'est associé à l'industriel marocain Delta Holding.

L’espagnol Invertaresa lance une activité de composants mécaniques pour le thermosolaire au Maroc
Eléments torques
© dr

Le groupe espagnol Invertaresa s’est lancé dans la fabrication de composants mécaniques lourds voué au secteur thermo-solaire dans la ville de Kenitra. Ce site produit des éléments de structure en métal galvanisé (tubes torque) pour les centrales de technologie CSP.

Invertaresa, basé à La Corogne en Galice opère sur ce projet via sa filiale Made qui a créé pour l'occasion à Casablanca la société Made industrielle Maroc.

Le site de Kenitra s’étend sur environ 5000 m2, dont 3500m2. Il s’agit en fait d’un important atelier du groupe marocain Delta Holding avec qui Invertaresa s’est associé pour l'occasion.

Delta Holding est un groupe diversifié coté à Casablanca. Il vient d'annoncer 2,5 milliards de dirhams (222 millions d'euros) de chiffre d'affaires sur 2013 (+11,2%) et emploie plus de 4 000 salariés dans différents domaines : mécanique, énergie, BTP, infrastructures...

Ses filiales AIC Métallurgie et Galvacier sont à l'œuvre sur ce projet. Les capacités de galvanisation de Galvacier étant un élément clé du dispositif.

Pour Invertaresa et Delta, ce contrat est lié à l’essor du marché solaire marocain, à commence par l'important projet situé à Ouarzazate dans le sud du pays. Les éléments lourds des tubes d'une dizaine de mètres fabriqués à Kenitra lui sont destinés.

qualification des prototypes

Le royaume  conduit depuis 2009 un ambitieux plan de développement de l’énergie solaire à concentration sur ce site d’Ouarzazate. La première phase de ce projet dit Noor 1 a été gagné par le groupe énergétique saoudien Acwa en 2012.
Pour bâtir ce site, Acwa s’appuie sur plusieurs contractants dont les groupes espagnols Acciona, Sener et TSK pour qui le duo Invertaresa  / Delta Holding agit donc en sous-traitance.

Selon la presse espagnole, cette activité de fabrication de tubes devrait employer 300 personnes. Elle représente un volant d'affaires estimé à 40 millions d'euros.

Noor 1, un projet au coût global estimé à 800 millions d'euros, est une centrale thermosolaire à concentration par miroirs cylindro-paraboliques avec un système de stockage thermique de 3 heures. Elle totalisera une puissance de 160 MW. Son achèvement est prévu à l'été 2015.

Dans sa dernière lettre interne Delta explique qu'après la qualification des premiers prototypes, la production de tube torques destinée à Noor 1 avait été lancée et représentera pour les contrats en cours une année de production du site de Kenitra.

Si le groupe Invertaresa est déjà présent en Afrique du Sud et Chine, l'implantation au Maroc de Made annoncée en novembre dernier est la première incursion de cette filiale à l'international. Made dispose d'une importante usine près de Valladolid en Espagne d'une capacité de 50 000 tonnes par an. Celle-ci s'étend sur 120 000m2. Elle fabrique des structures métalliques destinées aux réseaux électriques, tours télécoms, sous-stations électriques ou autres centrales thermo-solaires. Au Maroc, outre le solaire, la société prévoit de cibler notamment les grands projets industriels du groupe de phosphate OCP.

A noter qu'à Ouarzazate, d'autres projets aussi impressionnants, doivent suivre mais sont encore au stade des appels d'offre après pré qualification, avec en lice des candidats comme Edf, Abengoa ou encore Acwa.

Du business en vue donc pour les contractants comme Delta et Invertaresa dans un pays où comme dans bien d'autres en Afrique, les industriels se plaignent souvent de ne pas bénéficier assez des retombées des grands projets d'infrastructures.

Pierre-Olivier Rouaud

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle