L'ESA choisit Airbus Defence and Space pour trouver des terres habitables

L’Agence spatiale Européenne (ESA) a choisi  Airbus Defence and Space, numéro deux mondial de l’industrie spatiale, pour construire le satellite Juice. Prévu pour 2022, il aura pour mission d’explorer les satellites de Jupiter et de déterminer si la vie y serait possible.

Partager

Crédits : Airbus Defence & Space

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Existe-t-il actuellement des mondes propices à la vie ?" C’est par ces mots que François Auque, directeur général de Space Systems, division d’Airbus Defence and Space, résume tout l’intérêt de la prochaine mission. Juice explorera le système jovien en s’attardant sur trois de ses lunes glacées, Europe, Ganymède et Callisto, chacune susceptible d’avoir des océans. Pour diagnostiquer les conditions requises à la vie, Juice n’embarquera pas moins de dix instruments pour accumuler ses données, ce qui implique un niveau de propreté magnétique très important afin d’éviter toute perturbation entre les différents appareils de mesure.

Le satellite sera alimenté par un générateur solaire de 97 m², le plus grand jamais réalisé pour une mission interplanétaire. Un dispositif indispensable pour garantir l’alimentation dont Juice aura besoin dans son exploration autour de Jupiter, dans un univers faiblement éclairé, à quelque 778,5 millions de kilomètres du Soleil.

Trois ans et demi de collecte d'informations

Le voyage doit durer sept ans et demi. Il débutera par un lancement à bord de la fusée Ariane 5, avant d’effectuer plusieurs accélérations gravitationnelles -pour économiser de l’énergie- autour de la Terre, de Mars et de Vénus. Une fois arrivé en orbite de Jupiter, Juice restera pendant trois ans et demi à collecter des informations sur le système jovien. Après sa mission, le satellite sera placé en orbite autour de Ganymède et deviendra ainsi le premier véhicule spatial à entrer en orbite autour d’un satellite aussi loin dans le système solaire.

Cette mission sera la première du programme Cosmic Vision de l’ESA, consacré à l’émergence de mondes habitables autour des géantes gazeuses. La production du satellite se partagera entre les sites de Friedrichshafen (Allemagne), Stevenage (Royaume-Uni), Madrid (Espagne) et Toulouse, où le satellite sera assemblé.

Pierre Monnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS