L'équipementier Le Bélier prévoit un ralentissement au second semestre avec le WLTP

Le Bélier a anticipé le 19 septembre un ralentissement de son activité au second semestre à cause des nouvelles normes d'homologation WLTP. L'équipementier girondin est spécialisé dans la fonderie aluminium pour l'automobile.

Partager
L'équipementier Le Bélier prévoit un ralentissement au second semestre avec le WLTP
L'équipementier français Le Bélier prévoit un ralentissement au second semestre avec le WLTP.

Le Bélier, spécialisé dans la fonderie aluminium pour l'automobile, a déclaré le mercredi 19 septembre anticiper un ralentissement de son activité au second semestre à cause de l'introduction des normes d'homologation plus strictes WLTP.

"En Europe, les nouveaux protocoles d'homologation de contrôle d'émissions de CO2 et de particules amènent à des perturbations dans la supply-chain", a dit le groupe.

S'il a confirmé son objectif de chiffre d'affaires de 400 millions d'euros en 2019, qui reste "réalisable" à ce jour, il a reconnu qu'il serait plus difficile à atteindre que prévu.

"Pour autant, les difficultés liées à ce processus (WLTP) devraient être résolues sur un horizon assez court quand la progression des constructeurs premiums allemands, limitée en 2018, devrait se renforcer en 2019", a ajouté Le Bélier dans un communiqué.

Forte progression du marché automobile européen grâce au WLTP

Le groupe a enregistré au premier semestre un chiffre d'affaires de 187,8 millions d'euros (+7,5%) et dégagé un bénéfice net plus que doublé à 16 millions d'euros.

Le marché automobile européen a enregistré cet été une progression particulièrement forte, imputable notamment à des ristournes alléchantes sur le stock de véhicules homologués selon la norme précédant le WLTP. La nouvelle norme d'homologation est entrée en vigueur le 1er septembre.

Tous les constructeurs n'ont pas encore fini d'homologuer toute leur gamme selon la nouvelle norme, censée refléter plus fidèlement les conditions réelles de conduite. PSA et Toyota ont annoncé avoir homologué 100% de leurs modèles, mais Volkswagen et Renault n'en n'ont à ce jour homologué qu'une partie.

Avec Reuters (Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS