L'équipementier français Ekinops confirme négocier le rachat des câbles sous-marins de Nokia

[ACTUALISÉ] Le 18 octobre, l'entreprise française Ekinops a confirmé mener des négociations avec l'équipementier finlandais Nokia pour un éventuel rachat de l'activité de câbles sous-marins de Nokia.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'équipementier français Ekinops confirme négocier le rachat des câbles sous-marins de Nokia
Didier Brédy, PDG d'Ekinops.

La société française Ekinops, spécialisée dans les solutions de télécommunications dédiées aux opérateurs, négocie le rachat de l'activité de câbles sous-marins de l'équipementier finlandais Nokia. "La société confirme avoir initié des discussions préliminaires avec Nokia concernant une éventuelle acquisition de la société Alcatel Submarine Networks", écrit Ekinops dans un communiqué le jeudi 18 octobre.

"Il n'y a aucune certitude à ce stade sur le fait que ces discussions puissent aboutir sur un quelconque accord ou une quelconque opération", poursuit le groupe français.

Un actif stratégique au coeur des flux de communications mondiaux

Nokia cherche depuis de longs mois un repreneur pour Submarine Network Solutions (SNS), plus connu sous son ancienne appellation ASN (Alcatel Submarine Networks), un actif stratégique au coeur des flux de communications mondiaux hérité du rachat l'ex-fleuron franco-américain Alcatel-Lucent.

Le processus fait l'objet d'une attention particulière des pouvoirs publics, ASN jouant un rôle clef dans le dispositif des services de renseignement français.

Avec Reuters (Bureau de Paris, Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS