Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L'EPR tient son agenda avec six ans de retard

, , ,

Publié le

L'EPR tient son agenda avec six ans de retard © DR

EDF vient de franchir une étape importante pour son EPR en construction à Flamanville (Manche). Le jeudi 16 mars, l’électricien a annoncé le lancement de « la phase des essais d’ensemble de l’installation, conformément au planning dévoilé en septembre 2015 ». À cette date, son dirigeant Jean-Bernard Lévy avait annoncé une remise à plat du calendrier du chantier lancé en 2007. L’EPR sera mis en service en 2018, avec six ans de retard. « Ces essais, qui s’échelonneront jusqu’au dernier trimestre 2018, permettront de vérifier et de tester le fonctionnement de tous les circuits de l’EPR », explique EDF. L’entreprise assure qu’elle pourra respecter ses objectifs, à savoir le chargement en combustible et le démarrage de la centrale, au quatrième trimestre 2018. Reste toutefois à lever une hypothèque, celle de la cuve de l’EPR sur laquelle ont été identifiées des teneurs anormales de carbone. EDF a mené une campagne de tests pour prouver la solidité de cet équipement. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) doit rendre un avis avant l’été.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus