L'EPR de Flamanville en reprend pour deux ans

Selon Le Figaro, EDF devrait annoncer un retard d'au moins deux ans dans la construction de l'EPR de Flamanville. L'électricien a indiqué que l'analyse du chantier était toujours en cours.

Partager

L'EPR de Flamanville en reprend pour deux ans

Décembre 2008. EDF ne cesse de répéter que la mise en service de l'EPR de Flamanville doit intervenir en 2012. Novembre 2009, l’électricien admet que le chantier déborde quelque peu son calendrier, en distinguant pour la première fois la date de mise en service du site (2012) et celle de la commercialisation de l’électricité (2013). Finalement, ce sera plutôt 2014, indiquait en janvier Le Figaro. Le quotidien mise désormais sur une officialisation par EDF en juillet. Après les déboires de l'EPR finlandais, pour lequel Areva vient d’annoncer une rallonge de provisions, ce serait au tour de l’électricien de passer aux communiqués douloureux.

Fourchette basse

« L'entreprise a réalisé un audit précis de la situation: il conclut à un retard de quelque vingt-quatre mois », écrit le quotidien. « C'est une fourchette basse, qu'il est indispensable de rendre publique: tous les départements concernés au sein du groupe savent que ce projet majeur rencontre de nombreux obstacles techniques », commente une source non identifiée, présentée par le journal comme un bon connaisseur du dossier.

L'affaire est corsée pour EDF. L'énergéticien n'a plus guère l'habitude de gérer de tels chantiers. Et ici, tout est neuf : il s'agit de la tête de série d'une nouvelle génération. Le chantier souffre à la fois de la difficulté à fixer un véritable échéancier pour un prototype, du manque d'expérience des ingénieurs, dont les bâtisseurs de centrales sont partis à la retraite, et des demandes accrues de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Reste que le retard de deux ans n’est pas le scénario le plus pessimiste. Il porterait le délai de construction de l’EPR de 54 mois à 78 mois. Or la moyenne des délais de construction du parc EDF est de 80 mois environ, remarquait le blog spécialisé dans l’énergie « 4 e dans le même panier ». Et encore, la moyenne de construction les tranches de type N4 (les plus récentes d'EDF qui correspondent aux centrales de Chooz et Civaux) fut de 153 mois. Ce qui reviendrait pour l'EPR à une mise en service en... 2020.

Voir
le chantier en images, de janvier à mars 2010

ANA LUTZKY

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS