L'EPR d'Areva évincé d'un appel d'offres en Finlande

Le consortium finlandais Fennovoima a décidé d'arrêter un appel d'offres auquel participaient le groupe français Areva et le japonais Toshiba pour un réacteur nucléaire de forte puissance et d'ouvrir des discussions avec ce dernier, a-t-on appris de source industrielle en France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'EPR d'Areva évincé d'un appel d'offres en Finlande

"Fennovoima va annoncer l'arrêt de l'appel d'offres et ouvrir des discussions avec Toshiba sur un réacteur de forte puissance", a déclaré cette source à Reuters.

Le consortium finlandais, qui envisage la construction de cette centrale dans le Nord de la Finlande, à Pyhajoki, a aussi décidé d'ouvrir des discussions avec le groupe russe Rosatom.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Contacté par Reuters, un porte-parole d'Areva a jugé la situation confuse mais souligné que le groupe français restait en tout état de cause sur les rangs pour un éventuel réacteur de moyenne puissance.

"La situation n'est pas claire, avec la sortie d'E.ON (du projet) et l'annonce de l'ouverture de discussions avec Toshiba mais aussi avec les Russes", a-t-il dit. "De notre côté, nous continuons de travailler à une offre EPR. Les Finlandais nous invitent en outre à travailler à un projet de réacteur de taille moyenne et nous allons le faire."

(Reuters, Emmanuel Jarry)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS