L'éolienne de demain chez GE Energy

Pour contrer l'essor des fabricants chinois, GE Energy développe les éoliennes de demain. Offshore, poids et stockage de l'électricité... Découvrez ses priorités de recherche.
Partager
L'éolienne de demain chez GE Energy

A quoi ressembleront les éoliennes du futur ? A celles d'aujourd'hui, mais pas tout à fait. Elles seront plus légères, envahiront les mers et, surtout, devront palier leur intermittence. Pour concevoir les éoliennes du futur, GE Energy s'est fixé 3 priorités technologiques.

L'éolien off-shore

Comment éviter les défaillances de l'éolien offshore ? Pour percer sur ce débouché, GE Energy se concentre sur les composants de la nacelle. " Ils devront être moins nombreux, plus simples et protégés du sel marin ", prévoit Carlos Härtel, responsable recherche europe de GE. Pour l'offshore, GE Energy privilégierait ainsi la transmission mécanique directe, au lieu des classiques multiplicateurs de vitesse (pour limiter la fatigue mécanique).

Alléger l'éolienne

GE Energy renforcera aussi la résistance des pales en utilisant des composites à base de fibres de carbone. Cette solution lui permettrait aussi d'alléger l'éolienne à résistance équivalente. Pour l'instant, GE Energy cherche comment automatiser la production des composites. En attendant, une autre piste d'allègement porte sur l'intégration entre eux des composants de la nacelle. Pour les éoliennes terrestres, le générateur et le multiplicateur de vitesses pourraient par exemple être réunis en un seul élément.

Le stockage d'électricité

Mais c'est surtout dans le stockage d'électricité que GE Energy compte faire la différence. Pour palier l'intermittence du vent, il ne croit pas dans le stockage par l'hydrogène. Trop coûteux. GE Energy privilégie les procédés par air comprimé. Il vient de signer un partenariat avec le fournisseur d'électricité RWE, le centre spatial allemand et le spécialiste du BTP Zueblin pour la conception d'un premier prototype à l'horizon 2013. Un défi de taille : ce projet pilote vise une capacité de stockage de 1 GWh et de restitution électrique de 200 MW. Le principe est de comprimer l'air ambiant à 20 ou 30 bars. Sa température grimpe alors à 600°C. Refroidi, l'air comprimé est stocké dans le sol. L'air sera ensuite ressorti du réservoir sous-terrain en cas de besoin d'électricité, réchauffé, puis envoyé dans une turbine.

Le défi technologique porte sur le stockage de la chaleur. Emise lors de la compression, elle serait réutiliser lors de la détente. " Nous espérons ainsi atteindre 70 % de rendement, contre 50 % pour les procédés ordinaires ", évalue Carlos Härtel. La chaleur devrait être stockée dans un milieu poreux, qui reste à définir. GE Energy cherche aussi un compresseur, d'où la chaleur pourrait être récupérée. Dernier défi, apprendre à gérer le réservoir sous-terrain, qui sera soumis à une pression fluctuante. Autant de problématiques à résoudre pour pouvoir déployer ces éoliennes à grande échelle.

Thomas Blosseville

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS