Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’éolien offshore plus compétitif grâce au dialogue concurrentiel ?

Aurélie Barbaux ,

Publié le

Pour baisser le coût de l’électricité produite par l’éolien en mer, la France mise sur une nouvelle procédure d’appel d’offres. Pas certain que cela suffise.

L’éolien offshore plus compétitif grâce au dialogue concurrentiel ? © Pete - Flickr

Des projets éoliens offshore se passant de subventions… Nous ne sommes pas près de voir ça en France, reconnaît Marion Lettry, déléguée générale adjointe du Syndicat des énergies renouvelables (SER). S’engager à vendre au prix du marché, donc sans subvention, l’électricité produite par un champ d’éoliennes en mer, comme viennent de le faire, à la grande surprise de l’agence des réseaux allemande, Dong et EnBWl pour les parce OWP West, Borkum Riffgrund West 2 et He Dreit, paraît même irréaliste. Et pas uniquement parce que les sites allemands bénéficieraient de conditions géotechniques et technologiques particulièrement favorables. "En Allemagne, comme au Danemark, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, les procédures d’attribution sont très différentes, explique Marion Lettry. Dans ces pays, l’État prend en charge très en amont des projets d’études sur la ressource en vent, la nature géotechnique des sols et l’environnement marin et les mets à disposition des opérateurs. Cela permet de « dérisquer » la zone et d’éviter une remise en question du projet."

Etablir conjointement le cahier des charges

En France, jusqu’à il y a peu, rien de tel. Pas d’étude préalable, une procédure d’appel d’offres classique de l’État. Ensuite, pour le gagnant, un parcours d’obstacles pour obtenir les autorisations et contrer les recours des associations. Un système long, hasardeux et très coûteux. Mais c’était hier. Aujourd’hui, les acteurs français misent sur un changement de procédure acté à l’été 2016 : le dialogue concurrentiel. Cette procédure, proche du dialogue compétitif prévu au code des marchés publics, permet à l’acheteur de discuter avec une sélection de candidats reconnus aptes à répondre à l’appel d’offres, en vue d’établir conjointement le cahier des charges. "Le cahier des charges va correspondre aux attentes des consortiums et permet d’anticiper les problèmes qui vont apparaître, explique la porte-parole de SER. De plus, le dialogue concurrentiel prévoit que l’État commande des études préalables sur les aspects géotechniques des sites." De quoi rendre plus efficace et moins risquée la procédure.

Une procédure testée à Dunkerque

La zone de Dunkerque est la première à bénéficier de cette procédure. La sélection des trois consortiums aptes à répondre a été lancée le 16 décembre 2016 et close le 6 mars 2016. La liste de lauréats de cette première phase devrait être dévoilée sous peu. Ensuite, s’ensuivront six mois de dialogues entre les trois consortiums et l’État, avant le lancement de l’appel d’offres proprement dit.

À voir si la méthode, - utilisée en 2014 par RTE, filiale D’Edf, pour imposer le design dans la conception des pylônes de la ligne à haute tension Avelin-Gavrelle entre Arras et Lille -, sera aussi efficace qu’espérée. Mais le SER sait déjà que cela ne sera pas suffisant pour sécuriser totalement les appels d’offres et réduire coûts et délais. "On voudrait l’obtention de zones clé en main déjà sécurisées en "dérisquant" les procédures d’instruction et d’autorisation. Pour cela nous sommes en train d’expertiser les méthodes danoises. On espère le soutien de l’Ademe sur le sujet", précise Marion Lettry. Une bonne idée, mais il ne faudrait pas que le soutien de l’Ademe, qui doit mieux contrôler son budget, soit un critère ralentissant.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus