Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’entreprise textile vosgienne Valrupt Industries placée en redressement judiciaire

, , ,

Publié le

Le spécialiste du linge de lit et protection de literie Valrupt Industries à Rupt-sur-Moselle (Vosges) a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris. La société de 130 salariés, rattachée au groupe Valmon, a six mois devant elle pour trouver un repreneur.

L’entreprise textile vosgienne Valrupt Industries placée en redressement judiciaire
Valrupt Industries a six mois devant elle pour trouver un repreneur.
© D.R.

Un mois après la liquidation judiciaire de Papeterie de Raon le 13 février, le spécialiste du linge de lit et protection de literie Valrupt Industries à Rupt-sur-Moselle (Vosges) est en cessation de paiement. Cette société, filiale du groupe Valmon (Paris), a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris. Les industries traditionnelles des Vosges enregistrent coup sur coup deux secousses sociales.

"Nous réalisons 47 % de notre chiffre d’affaires auprès des centrales d’achat de la grande distribution. Or en l’espace de six ans, nos marges brutes ont chuté de 29 à 18 %", annonce Patrick Salagnac, le directeur de Valrupt Industries. L’autre partie de l’activité se répartie entre la VPC et le commerce de détail.

Appel du pied aux blanchisseurs

La décision du tribunal ayant été assortie d’une période d’observation, l’entreprise a désormais six mois devant elle pour trouver un repreneur. Désireuse de privilégier une solution locale, elle regarde désormais vers les blanchisseurs régionaux qui pourraient être pénalisés par un arrêt de l’activité de Valrupt Industries.

L’entreprise, qui emploie 130 personnes pour un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros, est une des dernières usines en France à assurer la transformation du coton, depuis le filage jusqu’à la confection. Elle est leader en France sur le marché des protections de literies ou protèges matelas. L’entreprise a été distinguée par le label France Terre textile qui garantit que 75 % de la fabrication est réalisée en France. Dans ce secteur, le groupe Valmon exploite également les sociétés MFTA à Vieux-Thann (Haut-Rhin) et Eskenazi Frères à Wasquehal (Nord).

Philippe Bohlinger

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle