L'entente qui valait (presque) 1 milliard d'euros : amende record pour l'Oréal et ses concurrents

L'Autorité de la concurrence annonce le 18 décembre qu'elle inflige pour 951,1 millions d'euros d'amende au total à plusieurs fabricants de produits d'hygiène et d'entretien pour avoir coordonné leur politique commerciale auprès de la grande distribution et s'être concertés sur les hausses de prix entre 2003 et 2006.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'entente qui valait (presque) 1 milliard d'euros : amende record pour l'Oréal et ses concurrents

L'Autorité de la concurrence inflige 951,1 millions d'euros d'amende (en tout) à plusieurs fabricants de produits d'hygiène et d'entretien pour entente. Ils se sont concertés sur les hausses de prix entre 2003 et 2006. Ces deux ententes, l'une sur le marché des produits d'hygiène, l'autre sur celui des produits d'entretien, sont sanctionnées par des amendes de 605,9 millions d'euros et 345,2 millions d'euros respectivement, et sont parmi les plus importantes prononcées à ce jour par l'Autorité de la concurrence.

L'Oréal fait appel

L'Oréal, qui écope d'une sanction de près de 190 millions d'euros, fait savoir qu'il "conteste toute entente anticoncurrentielle" et fera appel de cette décision. Dans un communiqué, l'Autorité de la concurrence précise que les entreprises qui ont participé à ces ententes sont Colgate-Palmolive, Henkel, Unilever, Procter & Gamble, Reckitt Benckiser, Sara Lee, Laboratoires Vendôme, Gillette, L'Oréal, Beiersdorf, Vania, SC Johnson et Bolton Solitaire.

Ces ententes ont été portées à sa connaissance par SC Johnson, Colgate-Palmolive et Henkel, qui ont sollicité à tour de rôle le bénéfice de la clémence. SC Johnson a bénéficié de l'immunité totale au titre de la clémence.

Avec Reuters

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS