Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

L’engouement pour le fromage en tranches profite à Leerdammer

, , ,

Publié le

Connu notamment pour ses versions en tranches, le fromage hollandais Leerdammer a connu un bond de 15 % de son activité depuis sa reprise par le groupe Bel en 2002. Il est aujourd’hui le second contributeur à la croissance européenne de son propriétaire, pesant 12 % de ses ventes totales.

L’engouement pour le fromage en tranches profite à Leerdammer © Leerdamer

Né il y a tout juste quarante ans, le fromage Leerdammer ne cesse de faire un malheur, si l’on en croit son propriétaire, le français Bel, numéro trois mondial des fromages, derrière Kraft et Lactalis. Depuis sa reprise par le groupe familial en 2002, la marque a connu une ascension de 15 % en volumes, principalement grâce au développement des produits en tranches, qui connaissent un véritable engouement en Europe. Cette catégorie, portée par l’évolution des habitudes de consommation de plus en plus nomades, représente aujourd’hui plus de la majorité des volumes produits par la marque.

"Lorsque nous l’avons reprise en 2002, la société fabriquait principalement des meules. Depuis, les produits commercialisés en tranches ont progressé de 213 %, à 28 593 tonnes en 2013", affirme Philippe Champlong, le vice-président Europe du Nord et de l’Est de Leerdammer. Aujourd’hui, ils pèsent 53 % d’une production totale de Leerdammer de 53 000 tonnes en 2013. "En France, Leerdammer est le deuxième contributeur à la croissance du rayon fromages. Nous avons 20 % de croissance depuis trois ans sur le segment des tranches", se félicite Philippe Champlong. La marque pèse aujourd’hui 12 % des 2,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires de Bel et est la deuxième contributrice à la croissance du groupe en Europe.

Une recette de 1974

Pour la direction de Bel, le succès du fromage Leerdammer, vient aussi de son goût particulier, à mi-chemin entre le gouda et l’emmental. "C’est un subtil mariage entre les deux", explique Philippe Champlong. Tout commence en 1974. Le propriétaire de l’usine de fromages de Schoonrewoerd, au centre des Pays-Bas, Cees Baars, isole avec le laboratoire néerlandais de recherche dans les produits laitiers (Nizo), une souche particulière de bactéries.

"C’est elle qui donne le goût particulier du Leerdammer, à mi-chemin entre les fromages traditionnels suisses et ceux de Hollande au caractère plus prononcé ", détaille Philippe Champlong. Depuis quarante ans, la souche bactérienne est gardée jalousement secrète et produite par Leerdammer.

Trois usines spécialisées

Pour répondre à la demande, le groupe Bel s’appuie aujourd’hui sur trois usines spécialisées aux Pays-Bas : Schoonrewoerd, qui produit des meules de 12 kg, Wageningen dédiée au tranchage et conditionnement, et, Dalfsen, qui fabrique des blocs qui seront ensuite découpés en tranches. Elles réalisent 95 % de la production. "Les 5 % restants, les recettes aromatisées, sont fabriqués en France, dans l’usine Bel de Cléry-le-Petit (Meuse), en suivant la même recette de production qu’aux Pays-Bas", assure Joost van der Hoogte, le directeur des opérations de Leerdammer.

Malgré des ventes de Leerdammer qui augmentent sensiblement chaque année, Bel n’envisage pas pour l’instant d’accroitre les capacités de production dans l’immédiat. "En améliorant l’outil existant, nous avons déjà gagné 10 % de capacité depuis cinq ans", explique Joost van der Hoogte. Des possibilités d’agrandissement existent sur le site de Schoonrewoerd, assure-t-il. Mais rien de confirmé pour l’instant...

Adrien Cahuzac

galerie photo Diaporama

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle