L'Usine Energie

L'énergie sucrée de Tereos

Adeline Haverland , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L'énergie sucrée de Tereos
Comment faire tourner une usine de canne à sucre sans dépenser un centime en énergie ? Au Brésil, la coopérative sucrière française Tereos récupère la bagasse, ce résidu fibreux issu du broyage de la canne à sucre, pour alimenter ses sucreries. Brûlée dans une chaudière, la bagasse donne de la vapeur et de l’électricité qui permet à Tereos d’être autosuffisant en énergie toute l’année. Cette installation de cogénération lui permet également de revendre une partie de l’électricité produite au réseau brésilien d’électricité. « Nous signons des contrats de sept à huit ans avec les fournisseurs d’énergie du pays, ce qui garantit les prix sur la durée », explique Pierre Santoul, le directeur de Tereos[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte