Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

L’énergie d’Alstom passe officiellement chez General Electric

Manuel Moragues ,

Publié le

Alstom et General Electric ont annoncé ce 2 novembre avoir finalisé l’acquisition des activités d’énergie et de réseaux du français par l’américain, pour un montant de 9,7 milliards d’euros. Le vaste chantier de l’intégration commence.

Quinze mois auront été nécessaires depuis la signature de l’accord entre Alstom et General Electric. Mais ce n’est rien à côté du chantier à venir de l’intégration. Comme prévu, Alstom et GE ont annoncé ce lundi 2 novembre la finalisation de l’acquisition des activités d’énergie et de réseaux du français par l’américain. Le prix de rachat final s’élève à 9,7 milliards d’euros, bien loin des 12,35 milliards annoncés, notamment sous l’impact des participations que prend Alstom dans des co-entreprises avec GE dans les réseaux, les énergies renouvelables et la vapeur.

"GE s’attend à un fort retour de l’opération et vise 3 milliards de dollars de synergies au bout de cinq ans", a indiqué le conglomérat dans un communiqué. De son côté, Alstom a confirmé qu’il reverserait aux actionnaires entre 3,2 et 3,7 milliards d’euros du produit de la cession sous la forme d’une "offre publique de rachat d’actions suivie d’une réduction du capital par annulation d’actions", qui devra être approuvée en Assemblée générale avant la fin de l’année.

L’intégration des activités d’Alstom et des quelque 65000 salariés peut commencer. Selon un porte-parole de General Electric, les clients de la nouvelle entité vont recevoir des lettres des grands patrons des activités industrielles de GE et les ex-salariés d’Alstom vont se voir attribuer leurs  nouvelles adresses email… Moins anecdotique, une grande tournée des sites, commencée vendredi 30 octobre à Belfort, va se poursuivre. Elle devrait prendre au moins un mois en France, selon le porte-parole.

Nouvelle organisation de GE et nominations des "Alstomiens"

La nouvelle organisation prévue par GE fait une place à d’ex-cadres dirigeants d’Alstom, dont la nomination devient effective aujourd’hui. Au sein de l’activité GE Power & Water (30 milliards de dollars de chiffre d’affaires), toujours dirigée de Shenectady (New York) par Steve Bolze, l’"alstomien" Andreas Lusch prend la direction de la division vapeur. Grégoire Poux-Guillaume garde en quelque sorte ses fonctions en prenant la tête de l’activité réseaux au sein de l’activité GE Energy Management dirigée par Russel Stokes d’Atlanta (Géorgie).  De même pour Jérôme Pécresse, l’ex patron d’Alstom Renouvelables, qui se voit confier l’activité Energies renouvelables, directement sous le grand patron, Jeffrey Immelt.

Côté opérationnel, GE souligne dans son communiqué que "l’alliance entre GE et Alstom bénéficiera immédiatement aux clients du groupe", notamment dans le cadre de projets déjà engagés sur des centrales à cycle combiné aux Etats-Unis et au Pakistan. L’américain y apporte ses turbines à gaz et Alstom ses turbines à vapeur, une parfaite illustration de la complémentarité tant mise en avant par les deux entreprises lors de leur bataille face à Siemens en mai 2014.

Manuel Moragues

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle