L'énergie a soutenu le Dow, la high tech a affecté le Nasdaq

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini la séance de lundi sur une note étroitement irrégulière, la forte hausse des valeurs de l'énergie ayant été compensée par le recul de valeurs high tech.
Partager
L'énergie a soutenu le Dow, la high tech a affecté le Nasdaq

Le pétrole s'est nettement repris, avec un baril de Brent revenu au-dessus des 40 dollars et inscrivant son meilleur niveau de l'année, les producteurs tachant de trouver un nouveau point d'arrimage de l'or noir après une dégringolade qui s'est étendue sur près de deux ans.

Les cours pétroliers ont regagné plus de 40% depuis deux mois, après être tombés à leur niveau le plus bas en douze ans. Ils ont par ailleurs tiré parti lundi de données montrant une hausse des stocks moins importante que prévu au terminal de Cushing (Oklahoma) et de rumeurs voulant que l'Opep recherche un cours plancher de 50 dollars le baril.

L'indice sectoriel S&P des valeurs de l'énergie affiche le gain de loin le plus important, 2,36%. C'est sa cinquième hausse d'affilée, une série inédite depuis octobre et il est en hausse de 23% sur son plancher de 2016 inscrit mi-janvier.

L'indice Dow Jones a gagné 67,18 points (0,4%) à 17.073,95. Le S&P-500, plus large, finit stationnaire, gagnant 1,77 point (0,09%) à 2.001,76. Le Nasdaq Composite a cédé 8,77 points (0,19%) à 4.708, 25.

Le Dow avait terminé au-dessus des 17.000 points vendredi, pour la première fois depuis janvier, tandis que le S&P avait fini tout juste au-dessous des 2.000 points, un important seuil psychologique, de l'avis des traders.

Une volée d'indicateurs économiques positifs pour les grandes économies et la stabilisation des prix des matières premières ont apaisé les investisseurs avant une semaine relativement calme à Wall Street pour ce qui concerne les statistiques, tandis que la "saison" des résultats touche à sa fin.

Dans le compartiment high tech, Alphabet, Facebook et Microsoft ont perdu entre 2% et 2,5%.

A l'inverse, le laboratoire canadien Valeant Pharmaceuticals gagne plus de 7%, après avoir annoncé la publication de ses comptes trimestriels pour la semaine prochaine, donnant aux investisseurs l'espoir de bonnes nouvelles après des mois d'incertitude et d'instabilité.

(Abhiram Nandakumar, Caroline Valetkevitch et Rodrigo Campos, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS