Les créations nettes d'emploi dans le privé en hausse pour le douzième trimestre consécutif

Pour le douzième trimestre consécutif, l'Insee enregistre une augmentation des créations nettes d'emplois salariés en France. Le secteur de l'industrie est en stagnation et la construction accuse un ralentissement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les créations nettes d'emploi dans le privé en hausse pour le douzième trimestre consécutif
Pour le douzième trimestre consécutif, l'Insee enregistre une augmentation des créations nettes d'emplois salariés en France.

Bonne nouvelle pour la conjoncture en France. L’Insee a confirmé le mardi 12 juin l’augmentation pour le douzième trimestre consécutif des créations nettes d’emplois salariés. 48 800 nouveaux postes ont été créés au premier trimestre 2018, dont 47 700 dans le secteur privé. Cela représente une augmentation de 0,2%, soit un ralentissement des créations d’emploi.

La France atteint un record avec 25,17 millions de postes. Pour le secteur privé aussi c’est un summum avec 19,38 millions de postes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ces nouvelles mesures confirment les estimations de l'Insee publiées en avril. L'Insee avait alors revu à la hausse la croissance de l'économie française en 2017, à 2,3% en données corrigées des jours ouvrables. Tandis que la Banque de France avait prévu une progression du PIB de 0,3% au deuxième trimestre 2018, soit comme le précédent.

A LIRE AUSSI

La construction et l'industrie plus nuancées

Les créations d'emploi concernant en particulier les services marchands, enregistrant une hausse de 0,3%, soit 34 600 emplois créés, avec notamment une progression de 0,5% dans le seul secteur de l'intérim, qui lui est rattaché. L'emploi a également accéléré dans l'agriculture (+1,0% après +0,3%, soit 3000 créations nettes d'emploi) mais a ralenti dans la construction (+0,3% avec 3600 emplois créés, après +1,0% fin 2017). Il stagne dans l'industrie (+0,0%, avec 800 emplois détruits, après +0,2% au quatrième trimestre 2017).

Malgré un léger ralentissement par rapport au rythme constaté en fin d'année dernière, l'économie française se trouve donc en situation de créations nettes d'emploi dans le secteur privé pour le douzième trimestre consécutif. L'Insee a en effet confirmé la progression de 0,4% enregistrée sur les trois derniers mois de 2017, même si le nombre d'emplois créés sur la période dans le privé a été revu en légère baisse, à 81 500 contre 82 300 précédemment.

19,34 millions d'emplois salariés dans le secteur privé à fin mars

Sur les douze mois à fin mars, les créations nettes d'emploi salarié dans le secteur privé ont atteint 270 200, soit une progression de 1,4%. Hors intérim, la hausse s'établit à 0,3% sur le trimestre (soit 55 400 emplois créés) et 1,2% sur un an (+213.400). Globalement, à fin mars, le nombre total d'emplois salariés dans le secteur privé atteignait 19,34 millions, un plus haut depuis le début de cette statistique au format actuel, au quatrième trimestre 2010.

Sur les douze mois à fin mars, les services marchands ont créé 230 200 emplois, dont 56 800 dans l'intérim, la construction en a créé 29 600 et l'agriculture 3200, tandis que l'industrie affiche un solde nul.

Le nombre de créations d'entreprises en France est quant à lui resté presque stable en avril, affichant une hausse de 0,1% sur un mois pour s'établir à 55 777, selon les données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables publiées le 16 avril par l'Insee. Soit un ralentissement par rapport à la progression enregistrée en mars, qui a été revue en baisse à 0,4%, contre 0,5% précédemment.

A LIRE AUSSI

Avec Reuters (Myriam Rivet, édité par Simon Carraud)


A LIRE AUSSI

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS