L'emploi intérimaire chute de 6,7% dans l'industrie en mars

Partager

L'hémorragie continue. L'emploi intérimaire connaît une nouvelle chute en France sous l'effet de la crise mais affecte particulièrement l'industrie : ce secteur perd 6,7% de ses intérimaires en mars, selon les chiffres corrigés des variations saisonnières, publiés par Pôle Emploi ce mardi. La construction et le tertiaire subissent respectivement des baisses de 3,1% et 3,4% par rapport à fin février.

Selon Pôle Emploi, c'est la fabrication de matériels de transport qui enregistre, ce mois-ci, la baisse la plus faible (-2,0%). A l'inverse, les activités de "fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques - fabrication de machines" voient le nombre de leurs intérimaires diminuer de 12,3%. En valeur absolue, la perte la plus importante d'effectifs intérimaires (- 7 460) concerne les activités de "fabrication d'autres produits industriels". Ce n'est pas une surprise dans la mesure où l'activité industrielle dans son ensemble a enregistré une chute record en mars de 1,4% dont -1,7% pour les équipements électriques, informatiques et machines.

- 34% pour les emplois ouvriers en un an

Par ailleurs, si toutes les catégories socioprofessionnelles affichent une baisse depuis un an, les emplois ouvriers, qui représentent trois quarts de la main d'œuvre intérimaire, sont les premiers à faire les frais de la crise : les effectifs chutent de 34% pour les ouvriers qualifiés et de 41,7% pour les ouvriers non qualifiés. Le recul est moins fort dans les autres catégories: -20,8% pour les employés et -21,7% pour les cadres et professions intermédiaires. Il faudra attendre vendredi prochain pour connaître les chiffres de l'emploi salarié sur le trimestre publiés par l'Insee.

Carmela Riposa

A lire aussi :

L'industrie a détruit 73 400 emplois salariés en 2008, 12/03/2009

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS