L'emploi cadre, putsch chez Veolia, la guerre taxis-VTC... la revue de presse de l'industrie

Publié le

Les Echos reviennent ce matin sur les perspectives moroses de l'emploi cadre d'après l'étude annuelle de l'Apec. Selon Le Point, le PDG de Veolia, Antoine Frérot fait face à une nouvelle tentative de putsch, orchestrée par l'actionnaire Dassault qui souhaite le remplacer par le patron de l'Agence des participations de l'Etat (APE) David Azema. Face à la grogne des taxis, le gouvernement a choisi de suspendre les immatriculations de VTC, Europe 1 revient sur les "origines du mal".

L'emploi cadre se maintiendra à un niveau faible en 2014

Pas de miracle à attendre pour l'emploi cadre en 2014. "Selon la traditionnelle étude de l'Apec, menée en novembre auprès de 11 000 entreprises et dévoilée aujourd'hui, le marché de l'emploi des cadres ne devrait pas redécoller cette année", indiquent Les Echos de ce vendredi 14 février.

L'association pour l'emploi des cadres prévoit entre 163 500 et 171 200 embauches cette année, après 163 400 recrutements enregistrés en 2013. Cela représente une baisse de 10% après les rebonds de 2011 et 2012, rappelle le quotidien économique.

Cette prévision pour 2014 "traduit bien l'extrême attentisme des entreprises, en attendant que leurs carnets de commandes se remplissent vraiment", explique le directeur général de l'Apec, cité dans un article du Figaro.  En 2013, "le marché cadre est resté créateur d'emplois avec 15 000 nouveaux postes", nuance-t-il, alors que les destructions d'emplois de non-cadres ont atteint 87 000 postes.

Putsch en cours chez Veolia

Le PDG de Veolia, Antoine Frérot fait face à une nouvelle tentative de putsch, orchestrée par l'actionnaire Dassault qui souhaite le remplacer par le patron de l'Agence des participations de l'Etat (APE) David Azema, révèle Le Point sorti ce jeudi 13 février.

Selon l'hebdomadaire, l'avionneur, qui possède 6,3% du capital et un siège au conseil d'administration du géant français de l'eau et des déchets, "serait parvenu à convaincre certains administrateurs", que le magazine ne nomme pas.

Toujours selon Le Point, "plusieurs" des 17 membres du conseil d'administration se sont réunis en début de semaine dans un restaurant parisien pour évoquer "la destitution" d'Antoine Frérot, 55 ans, dont le mandat arrive à échéance lors de la prochaine assemblée générale en mai, au profit de David Azema.

Taxis-VTC, mais pourquoi tant de haine ?

Le gouvernement a décidé de "reporter" les réunions de la Commission d'immatriculation des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) jusqu'à la fin de la médiation menée avec les syndicats de taxis, a annoncé Matignon dans un communiqué, jeudi 13 février.

"Ça fait partie de tous ces dossiers dont a hérité mon gouvernement", avait indiqué Jean-Marc Ayrault, n’hésitant pas à pointer du doigt la responsabilité de la majorité précédente, jeudi matin sur Europe 1. Sur son site, la radio revient sur "les origines du mal" du conflit entre taxis et VTC : la loi de modernisation du tourisme porté par Hervé Novelli et votée en juillet 2009.

Et aussi...

"Plus de 80% des entreprises en faillite en 2013 n’étaient pas présentes sur Internet", à lire sur le site de La Tribune.

"49 % des Français trouvent les objets connectés encore trop chers", à lire chez "Les Numériques".

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte