L'emploi britannique au ralenti mais pas de choc lié au Brexit

LONDRES (Reuters) - Le marché du travail a ralenti sur les trois mois à fin août même si le vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne ne semble pas avoir fortement affecté l'emploi, selon les statistiques officielles publiées mercredi.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'emploi britannique au ralenti mais pas de choc lié au Brexit
Le marché du travail en Angleterre a ralenti sur les trois mois à fin août même si le vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne ne semble pas avoir fortement affecté l'emploi./Photo d'archives/REUTERS/Andrew Winning

Le nombre de personnes occupant un emploi a augmenté de 106.000 de juin à août, en baisse par rapport aux plus de 170.000 personnes occupées au cours des trois derniers rapports, a précisé l'ONS, l'institut national de la statistique.

"Ces chiffres montrent que l'emploi a continué à croître pendant l'été et que le nombre de postes vacants reste à des niveaux élevés, ce qui suggère une confiance persistante dans l'économie", dit Nick Palmer de l'ONS.

Le nombre de personnes sans emplois a augmenté de 10.000 sur les trois mois à fin août, première hausse depuis les trois mois à fin février.

Le nombre de demandeurs d'allocations chômage a augmenté de 700 en septembre à 776.400 personnes, alors que les économistes prévoyaient une hausse de 3.000 en moyenne.

Le taux de chômage est resté à un plus bas de près de 11 ans, à 4,9%, sur les trois mois à fin août, un chiffre conforme au consensus Reuters des estimations d'économistes.

Sur le seul mois d'août, le taux de chômage - calculé sur une base plus étroite et moins représentative que la statistique sur trois mois - a augmenté à 5,0%, contre 4,7% en juillet.

Néanmoins, les rémunérations sur les trois mois à fin août ont encore augmenté, comme prévu, de 2,3% en rythme annuel, contre +2,4% à fin juillet. Hors primes, la hausse des salaires a également été de 2,3% sur un an, contre +2,1% attendu.

(Service économique)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS