Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’emploi au cœur d’un débat entre les candidats à la présidentielle

, , , ,

Publié le

Certains étaient venus en personne, d’autres étaient représentés le 16 avril sur le plateau de l’émission Mots croisés sur France 2.

L’emploi au cœur d’un débat entre les candidats à la présidentielle © D.R

Mais tous se sont confrontés autour d'une thématique phare : l'emploi. Notamment le candidat du NPA, Philippe Poutou, s’en est pris au président sortant en évoquant le dossier des employés de Sodimécal près de Troyes. Les salariés du fabricant de matériel médical ont obtenu la relocalisation de leurs emplois.

Mais selon le candidat du NPA, elles ne sont pas payées depuis le mois de septembre. Elles ont donc adressé un courrier au président sortant qui ne leur a pas répondu. "Et il se trouve que l'un des ministres, Baroin, maire de Troyes, ministre du peuple, méprise ces gens-là (...) il a refusé que la mairie donne une aide financière à ces filles-là !", a complété le candidat du NPA.

En guise de réplique, Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a rappelé la présence du candidat UMP le même jour aux fonderies du Poitou pour les sauver. "Il leur a trouvé une solution via Saint-Jean Industries et le soutien financier de l'Etat et de Renault, ex-propriétaire de l'usine", a-t-elle expliqué. Les candidats se sont aussi attardés sur la question de la TVA anti-délocalisation ou TVA sociale, chère au candidat Sarkozy.

Chômage et licenciements

Du côté du candidat socialiste, François Hollande, l’accent a été mis sur les 150 000 emplois d’avenir promis dès la rentrée prochaine et sur la tenue d’une conférence sociale en juillet prochain avec l’ensemble des partenaires sociaux.

Contre le chômage "nous n'avons pas essayé la transition écologique" qui pourrait créer un million d'emplois, avec la création de filières industrielles dédiées, a pour sa part assuré Eva Joly (EELV). Le représentant de Jean-Luc Mélenchon, François Delapierre, a demandé "l'interdiction des licenciements boursiers", l'octroi aux salariés d'un "droit de regard" sur les décisions stratégiques.

Enfin, Nathalie Arthaud pour Lutte ouvrière a appelé à l’arrêt de l’hémorragie des fermetures d’usines, s’appuyant notamment sur le cas d’ArcelorMittal à Gandrange.

Le protectionnisme a été évoqué par deux candidats ou représentants. Nicolas Dupont-Aignan (Debout le République) a plaidé pour un "protectionnisme intelligent" avec "droits de douanes", un "boycott des marchés publics" pour les entreprises qui font des bénéfices et qui délocalisent. Pour Florian Philippot, représentant de Marine Le Pen (FN), c'est un "protectionnisme ciblé, pas des miradors, pas des barbelés, pas la caricature" qui pourrait être la solution. 

"Hémorragie d’emplois industriels"

La question de la dette a elle aussi été abordée au cours de l’émission. Selon le candidat de Debout la République, "pour bien réduire la dette de la France, il faut d'abord comprendre pourquoi nous en sommes là. Il y a certes eu des gaspillages (...) mais l'explication majeure c'est l'hémorragie d'emplois industriels depuis dix ans".

Autre tendance, autre solution. La candidat d’EELV a elle plaidé pour une lutte en douceur contre les déficits. Pour Eva Joly, "nous devons en sortir beaucoup plus doucement que ce qui est exigé de nous, notamment au travers d’un l'entretien de l'arsenal nucléaire et de la lutte contre la fraude fiscale".

Quant à Nathalie Kosciusko-Morizet, elle a répété les grandes lignes du programme du candidat Sarkozy sur ce thème, notamment la réduction des déficits, la coupe dans les dépenses de fonctionnement de l’Etat ou encore le gel du budget alloué à l'Union européenne.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle