L'embargo russe sur les produits agroalimentaires pourrait coûter 5 milliards d'euros aux pays de l'Union européenne

L'interdiction faite par la Russie d'importer sur son sol des produits alimentaires en provenance de l'Union européenne, dans le cadre de la riposte de Moscou aux sanctions imposées par l'UE en raison du conflit d'Ukraine, pourrait coûter cinq milliards d'euros par an aux pays de l'UE, selon un document présenté à la Commission européenne.

Partager
L'embargo russe sur les produits agroalimentaires pourrait coûter 5 milliards d'euros aux pays de l'Union européenne

D'après un document présenté à la Commission européenne, l'embargo russe sur les produits agroalimentaires venus de l'Union européenne pourrait coûter 5 milliards d'euros."L'ensemble des restrictions temporaires appliquées actuellement par la Russie remettent en cause pour cinq milliards d'euros d'échanges", lit-on dans ce document, présenté le 3 septembre aux commissaires européens à Bruxelles et consulté par Reuters.

Les ministres de l'Agriculture des Vingt-Huit doivent se retrouver le 5 septembre à Bruxelles pour discuter de leur réponse à l'embargo russe, annoncé en août 2014. Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, qui a reçu le 3 septembre les représentants des filières agricoles concernées en prévision de cette réunion, a souhaité des mesures de marché pour éviter une chute des prix.

éviter la chute des prix

"Cet embargo, c'est du sérieux, il faut qu'on ait des mesures de marché pour éviter une chute des prix qui remettrait en cause la viabilité des filières", a-t-il dit à la presse. "Il faut qu'on soit réactifs, ce n'est pas la peine d'attendre que la crise soit là", a-t-il ajouté. "Au niveau européen, par rapport à ce qui a déjà été fait, on a la possibilité d'aller plus loin."

L'Europe a débloqué 125 millions d'euros d'aides pour aider son secteur maraîcher. Mais elle peut utiliser l'ensemble des réserves d'urgence prévues par la Politique agricole commune (PAC) pour compenser l'impact d'une perturbation exceptionnelle des marchés, soit environ 420 millions d'euros.

Prié de dire si l'on pouvait attendre des aides françaises, Stéphane Le Foll a répondu : "Aujourd'hui, on est dans une situation européenne." Xavier Belin, le président de la FNSEA, a rappelé que l'embargo russe s'ajoutait aux difficultés des trois filières concernées, (lait, fruits et légumes, viande). "Ce n'est sans doute pas au seul budget de la PAC de prendre en compte les compensations. C'est sans doute aux Etats membres et au budget communautaire dans sa globalité", a-t-il dit.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS