L'emballage plastique sous tensions

L’emballage plastique hexagonal maintient sa croissance, selon Elispo, mais pourrait pâtir à moyen terme d’une image écornée.

Partager
L'emballage plastique sous tensions

Le secteur français de l’emballage plastique – rigide et souple – maintient sa croissance, selon l’étude économique annuelle menée par le cabinet Asterès pour le syndicat professionnel Elipso. La production s’est ainsi accrue de 5% en 2017 pour atteindre 2,2 millions de tonnes livrées. « Un rythme supérieur à celui de l’ensemble des industries manufacturières, de 3,7 % », note Christophe Rossé (Klöckner Pentaplast), membre du bureau d’Elipso. Les ventes ont suivi la même courbe et ont dépassé pour la première fois le seuil des 8 milliards d’euros, à 8,1 milliards. Cependant, la hausse tendancielle du prix des matières premières, un contexte macroéconomique mondial incertain et la fragilité du climat d’affaires national provoquent un essoufflement de cette croissance au premier semestre 2018, avec une progression de 1,4 % en volume et 1,3 % en valeur.

Essoufflement

L’explication ? Si la conjoncture des secteurs clients – hygiène-beauté, entretien, ménager, pharmacie, chimie, logistique – s’améliore et tire l’activité, sans nécessairement retrouver les niveaux antérieurs à la crise de 2008, le principal débouché qu’est l’agroalimentaire – il pèse pour près de 68% dans le chiffre d’affaires total – reste stable. Nombreux sont cependant les transformateurs à craindre une chute de leur chiffre d’affaires au cours des prochains mois. Selon la deuxième enquête sur l’économie circulaire menée par l’organisation professionnelle auprès de ses adhérents, 65 % des 60 entreprises ayant répondu (qui représentent plus de la moitié des emballages plastique mis sur le marché français) expriment cette inquiétude. Même si 80 % affirment que leur chiffre d’affaires n’a pas encore été impacté, ils sont 9 sur 10 à constater ces derniers mois une dégradation de l’image des plastiques.

Remise en question

« Il faut impérativement nous remettre en question », commente Serge Vassal (groupe Barbier) vice-président d’Elipso. Un mouvement déjà amorcé puisque les fabricants d’emballages plastique incorporent aujourd’hui 12 % de matières recyclées (et seulement 2 % de biosourcées) dans leur production. Et qui devrait s’amplifier notamment sous l’impulsion de la feuille de route économie circulaire du gouvernement. « Pour 2018-2019, les industriels prévoient d’incorporer plus de 100 000 tonnes de résines recyclées supplémentaires par rapport à 2017 et d’utiliser 40 000 tonnes de matières biosourcées en plus d’ici à 2025 », assure Serge Vassal qui rappelle que, à l’image de son groupe, de plus en plus de fabricants d’emballages investissent et internalisent des activités de recyclage. L’enquête analyse également les critères d’achat des clients des adhérents d’Elipso. Sans surprise, le prix est sur la première marche du podium, devant la sécurité sanitaire et les critères environnementaux… Parmi ces derniers, trois s’avèrent incontournables aux yeux des metteurs en marché : la recyclabilité, le contenu en matière recyclée et l’allégement. « 97 % déclarent solliciter leurs fabricants d’emballages sur ce premier critère, alors qu’ils n’étaient que 56 % en 2017 lors de la première étude », note le vice-président, soulignant et appréciant la sensibilité désormais acquise sur cette question.

Arnaud Jadoul et Fabian Tubiana

Photo : Emmanuel Guichard, délégué général d’Elipso.

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS