L’emballage plastique et souple poursuit sa progression

Navigant entre gain de productivité, exportations en hausse et volatilité des matières premières, le secteur reprend des couleurs.

Partager


Emballage - Crédits Uni Packaging

2014 confirme le redressement de la filière plastique depuis la crise de 2008. Les 400 entreprises du secteur ont produit près de 2,1 millions de tonnes d’emballages, soit une hausse de 4,2% par rapport à l’exercice précédent. En valeur, à 7,8 milliards d’euros, le chiffre d’affaires augmente de 2,6 %.

"Cette année a été marquée par une forte hausse des investissements, à +33 % et un secteur de la pharmacie très porteur", indique Françoise Andres, Présidente d’Elipso, l’organisation professionnelle du secteur.

Le premier semestre 2015 devrait afficher la même évolution, avec une hausse des volumes livrés, mais une stabilité du chiffre d’affaires.

"Comme l’année précédente, cet écart est dû à la pression sur les prix de vente et sur la relative atonie des débouchés, surtout en France", remarque Olivier Charmet, vice Président des affaires économiques d’Elipso.

L’emploi est resté stable, ainsi que la marge brute qui s'établit à environ 40%. Les équipements de production ont été utilisés à 80% de leurs capacités.

Deux défis pour les industriels

"Mais la situation financière des entreprises marque une légère dégradation", note Olivier Charmet. Et la fin de l’année serait marquée par un léger fléchissement de l’activité. 2016 est abordée avec une relative confiance, en accord avec les prévisions des donneurs d’ordres.

Pour autant, deux défis subsistent : la volatilité des matières premières se poursuit, malgré la baisse globale de celles-ci et le fort repli du pétrole. "Les cours des matières plastiques sont au plus haut", déplore M. Charmet. En cause, une quasi pénurie sur les marchés européens.

Afin de pallier ce problème, la filière demande "une plus grande liberté pour ses approvisionnements et la suppression des droits de douanes (6,5%) sur les importations". Dernier point noir, l’allongement des délais de paiement. Mais là, Bruxelles n’est pas en cause. Dans l’emballage plastique, comme dans d’autres secteurs, les délais de paiement à rallonges sont un sport national et l’une des premières causes de la défaillance de PME !

0 Commentaire

L’emballage plastique et souple poursuit sa progression

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS