L'EMA recommande la suspension de 331 génériques

L'Agence européenne du médicament, par le biais de son Comité des médicaments à usage humain (CHMP) a recommandé de suspendre la commercialisation de quelque 331 médicaments génériques, pour lesquels des études de bioéquivalence ont été menées par le prestataire indien de recherche clinique (CRO) Micro Research Labs, sur deux sites indiens. L'examen a été lancé après des inspections visant à vérifier les bonnes pratiques cliniques (GCP) des sites en question, menées par les autorités autrichiennes et néerlandaises en février 2016. Elles avaient identifié plusieurs problèmes, notamment une présentation erronée des données de l'étude et les lacunes dans la documentation et la gestion de ces données. L'enquête menée par la suite par l'EMA a conclu « que les données provenant d'études menées sur les sites entre juin 2012 et juin 2016 ne sont pas fiables et ne peuvent être acceptées comme base pour l'autorisation de commercialisation dans l'Union européenne ». En conséquence, L'EMA a épinglé 331 médicaments dont les études de bioéquivalence ont été effectuées sur ces deux sites par Micro Research Labs, et demande la suspension de leur autorisation de mise sur le marché. Suspension qui pourra être levée une fois que les données de bioéquivalence seront correctement établies. Disponible sur le site de l'EMA, la longue liste des génériques concernés comprend notamment des produits des laboratoires Sandoz, Aurobindo, Strides Arcolab, Biogaran ou encore Arrow Génériques. L'Agence recommande en outre que les autres médicaments issus de ce CRO en cours d'étude ne soient pas autorisés sur le marché européen tant que la bioéquivalence n'a pas été clairement démontrée, à l'aide de nouvelles données. Pour les médicaments dont la suspension est recommandée et pouvant être d'une « importance capitale » (notamment en raison de manque d'alternative), l'EMA laisse le feu vert aux autorités nationales, afin de décider de différer leur suspension dans l'intérêt des patients. C'est également aux États membres de décider si des rappels de médicaments sont nécessaires sur leur territoire, ajoute l'EMA. Ces recommandations de suspension vont désormais être transmises à la Commission européenne, pour qu'une décision juridiquement contraignante soit prise à l'échelle de l'UE.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS