Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

L'électronique sort de la crise selon la Fieec

, ,

Publié le

Document Après une chute en 2009, la production mondiale d’électronique devrait rebondir de 4,8% en 2010 selon l’observatoire de la FIEEC publié aujourd’hui. Une sortie de crise conduite par les évolutions sociétales: e-santé, smartgrids et sécurité. En France, 175 000 emplois sont liés à ce secteur.

L'électronique sort de la crise selon la Fieec © DR

Sortie de crise ? Révision à la hausse à tout le moins. A l’occasion du CIEN (Carrefour de l'industrie électronique et numérique) qui se tient jusqu’au 3 juin à la Porte de Versailles, la Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication (Fieec) publie pour la deuxième année consécutive son observatoire de l’électronique mondiale.

Pour ce second état des lieux, la Fieec note un rebond cette filière, du moins dans la production, avec une hausse de cette dernière de 4,8% en 2010 contre une chute de 8,1% en 2009 à 1 100 milliards d’euros. Comme le précise la Fieec, les disparités restent toutefois de mise selon les zones géographique : + 8,3% pour la Chine, +2,3% pour les Etats-Unis et 1,5% pour l’Europe.


(source Fieec)

Au global, tous les secteurs seront en croissance en 2010 et plus particulièrement le secteur industriel et médical (avec la télémédecine, e-santé) avec 8% de hausse prévue en 2010  à l’identique du secteur automobile, suivi par les terminaux et périphériques à 6,5% de croissance anticipée. Pour l’Europe, la croissance   à 1,5% en 2010 vient après une chute de 13,8% en 2009. Une bonne nouvelle donc pour le continent qui selon Pierre Gattaz, le président de la Fieec « a tous les atouts nécessaires, et surtout un positionnement sur des marchés très porteurs qui peuvent nous faire espérer à moyen terme, de bonnes performances. »

Environnement, santé et sécurité, le trio gagnant

Des secteurs qui se recensent aussi bien dans l’automobile, l’aéronautique/spatial et ferroviaire pour l’électronique embarqué, mais qui sont aussi issus des « changements sociétaux », autrement dit l’émergence de l’e-santé et maintien à domicile, l’environnement avec l’éclosion des smarts-grids et la sécurité, surtout numérique (confiance numérique avec la biométrie). Dans ce cadre, l’Europe se spécialise et défend ses atouts avec bonheur. Ainsi dans le domaine industriel et médical, elle s’arroge 36% de parts du marché mondial (en valeur)  et 30% dans l’Aéro/défense et sécurité.


 
(source Fieec/Usine Nouvelle/Décision)

La France n’est pas à la traîne. Selon l’étude de la Fieec, cette filière représente 175 000 emplois répartis principalement dans 8 régions (cf carte) dont 55 000 dans l’équipement électronique, 66 000 dans la sous-traitance et 54 000 dans les équipements électriques. Mais pour Pierre Gattaz, « si nous voulons continuer d’être des acteurs majeurs dans l’électronique mondiale et enrayer l’érosion de nos positions, il est urgent que le Gouvernement français mette en œuvre une stratégie industrielle cohérente axée sur les marchés du futur, et que cette stratégie se décline par la suite au niveau européen. »
FIEEC - Slides Observatoire2010


Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle