Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’électronique française irrigue toute l’industrie

Publié le

Publi-rédactionnel

L’électronique française irrigue toute l’industrie

Sommaire du dossier

L’industrie électronique est un pilier majeur, voire crucial, de l’économie française. Si on la considère dans son ensemble, c’est-à-dire en incluant la fabrication des composants, le développement et l’assemblage desystèmes, les activités connexes de recherche et de formation ainsi que les branches électroniques des secteurs aval, cette filière représente dans notre pays environ 100000 emplois directs (et 150 000 emplois indirects) et un chiffre d’affaires généré de 15 milliards €.

”Avec des usines implantées sur tout le territoire national et un éventail de compétences multiples et complémentaires (design, R&D, fabrication, assemblage, équipements de test, mesure et diagnostic), notre filière électronique est d’une importance stratégique pour le pays : elle irrigue tous les secteurs de l’industrie, explique Gilles Rizzo, délégué général du syndicat ACSIEL Alliance électronique ; en outre, elle est fortement exportatrice, autour de 70-80 %.”

Un marché en forte croissance

Cette filière doit aujourd’hui répondre à une demande extrêmement soutenue due aux besoins exponentiels en produits et composants pour l’industrie automobile (véhicules connectés et hybrides, véhicules autonomes, véhicules électriques, etc.), mais aussi l’aéronautique, la Défense, et les équipements domestiques et l’industrie, avec, notamment, le boom des objets connectés, ”un relais de croissance réellement significatif”. ”La demande mondiale en semi-conducteurs a augmenté de + 22 % en 2017, avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 412 milliards d’euros”, précise Gilles Rizzo.

La France réunit toutes les compétences requises

Même si de grands progrès ont été réalisés vers l’industrie 4.0 et la transformation numérique, des enjeux particulièrement forts pour les PME et les TPE, certains défis restent à relever en termes d’innovation, de process et d’adaptation de l’outil industriel. ”La filière française dispose cependant d’un atout de taille, celui de posséder l’ensemble des compétences requises, souligne Gilles Rizzo, aussi bien sur les matériaux et les composants que sur les systèmes, grâce à d’importants moyens de R&D (avec notamment des laboratoires de pointe : le CEA Leti, le CNRS...), mais aussi à l’appui des industriels, grands groupes, ETI, PME, en termes de technique, de fabrication, de capacité d’exportation…”

La France est un véritable vivier de start-up et de PME extrêmem e n t i n n o v a n t e s d a n s c e domaine (rappelons que la délégation française au CES Las Vegas est la deuxième en importance, derrière celle des États-Unis). Reste à consolider ces atouts, ”en améliorant et en renforçant les relations entre les grands donneurs d’ordres et les fournisseurs, et en démontrant la compétitivité, la flexibilité et l’esprit d’innovation de nos entreprises”.

Face à la pénurie

Quant à la problématique de pénurie d’approvisionnement en composants, problématique que l’on retrouve dans nombre d’autres secteurs, ”elle ne peut que nous inciter à développer une industrie de composants française et européenne”.

Les Chiffres

  • + 22 % : la croissance du marché (mondial) des semi-conducteurs (plus de 400 milliards $ en 2017).
  • 15 m€ : le chiffre d’affaires généré par la filière électronique française.
  • 100 000 emplois directs en France, 150 000 emplois indirects.

ACSIEL, L’ACCÉLÉRATEUR D’ÉLECTRONIQUE

Née de regroupements successifs de plusieurs organisations professionnelles entre 2013 et 2016 (Sitelesc, Gixel, Gfie, Simtec), ACSIEL Alliance électronique réunit l’ensemble des acteurs des composants électroniques, des équipements de test, de mesure et de production alimentant la chaîne de valeur de l’électronique. De par la variété de ses 150 adhérents (de la PME aux grands groupes) et de leurs activités (fabrication, conception, importation, R&D, formation) et en raison de l’étendue de leur offre (du composant à l’équipement final et aux services), ACSIEL se veut l’organisation professionnelle de référence, le fédérateur et le catalyseur de la filière électronique en France. “Notre rôle est d’être l’interlocuteur reconnu auprès des pouvoirs publics, des groupements professionnels, des donneurs d’ordres, etc., afin de stimuler la compétitivité du secteur en termes d’innovation et de développement industriel et commercial”, rappelle Gilles Rizzo,

B&R LANCE UNE SOLUTION DE VISION INDUSTRIELLE INTÉGRÉE

Spécialiste de l’automatisation des machines et des usines, B&R Automation propose une solution de vision industrielle complète, avec des caméras intelligentes (divers types, à éclairage intégré ou non) et le logiciel associé (intégré au système d’exploitation temps réel et à l’environnement B&R). Cette solution se démarque par sa totale intégration au système d’automatisation, d’où plusieurs avantages: les caméras ne nécessitent plus d’interface avec le système; le déclenchement des prises de vue et le contrôle d’éclairage sont synchronisés de façon très précise (<1μs); pour applications dynamiques, il n’est plus nécessaire de connecter un codeur à l’entrée de la caméra. Plus d’infos: www.br-automation.com

 

DES PRESTATIONS DE SERVICE TOUT AU LONG DE LA VIE D’UN SYSTÈME ROBOTISÉ

Pour justifier du niveau de sécurité d’un système robotisé et garantir une collaboration homme/robot totalement sûre, il est nécessaire de considérer la fonction de sécurité complète, des capteurs aux actionneurs, logique incluse; chaque application doit faire l’objet d’une expertise individualisée. C’est ce que propose Pilz, expert en sécurité machines, avec une gamme de produits et de prestations de service adaptée aux différentes phases de la vie d’un système robotisé, de l’analyse des applications au marquage CE, en passant par l’appréciation du risque. Conformité aux normes EN ISO 10218-2 et ISO/TS 15066. Plus d’infos: www.pilz.fr

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle