Quotidien des Usines

L'élargissement de l'Europe fera baisser le PIB moyen. Les dirigeants de Parmalat dans le collimateur de la justice. Schneider rachète la totalité de MGE UPS. Veolia poursuit son expansion chinoise...

,

Publié le

L'élargissement de l'Europe fera baisser le PIB moyen. Les derniers chiffres d'Eurostat mettent en lumière l'énorme retard des futurs adhérents à l'union, en matière de développement. Les dix nouveaux entrants ont un produit intérieur brut qui atteint à peine la moitié du PIB actuel moyen des quinze. Les transferts budgétaires vont monter en puissance, souligne Les Echos. Les fonds structurels, ainsi que les aides de la PAC, vont mécaniquement être réorientés vers les pays les plus pauvres, puisqu'une grande partie des règles d'attribution repose sur le PIB par habitant.

Les dirigeants de Parmalat dans le collimateur de la justice. Le scandale sur les manipulations comptables du groupe laitier italien enfle. Le trou pourrait atteindre jusqu'à 10 milliards d'euros, rapportent les Echos et La Tribune. Les enquêteurs ont fait état de "falsifications évidentes et de manipulations financières". Calisto Tanzi, l'ancien PDG, ainsi que les deux ex-directeurs financiers sont directement mis en cause par la justice italienne. L'entreprise va être placée sous "administration extraordinaire", équivalent italien du chapitre 11 américain, afin de préserver l'outil industriel. Les banques italiennes pourraient être exposées à hauteur d'un tiers de la dette du groupe.

Schneider rachète la totalité de MGE UPS. Le groupe de matériel électrique à l'affût d'une cible potentielle, depuis l'échec de sa fusion avec Legrand, et détenteur d'une importante trésorerie, va réaliser un investissement de plus de 850 millions d'euros. MGE, ancienne filiale de Merlin Gerin, revient dans le giron du groupe, qu'elle avait quitté en 96, note Les Echos. Ce spécialiste du contrôle de l'alimentation électrique affiche un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros avec 2 900 salariés. Il possède une forte rentabilité, plus de 12 % de marge d'exploitation, sur un marché en forte croissance.

Veolia poursuit son expansion chinoise. Les métiers de l'eau et de la dépollution sont des secteurs porteurs, notamment en Asie. Veolia Waters vient de signer un énorme contrat, pour une durée de cinquante ans, avec la ville de Shenzhen, située près de Hong Kong, indiquent La Tribune et Les Echos. Le chiffre d'affaires cumulé estimé pourrait se monter à 8,5 milliards d'euros. C'est un nouveau succès presque aussi important, 18 mois après le contrat pour la ville de Shanghai. Le groupe de services français produira et distribuera l'eau potable à plus de 2,2 millions d'habitants, mais s'occupera également du retraitement des eaux usées. Une société sera créée, détenue majoritairement par la ville, le reste revenant à Veolia et à un investisseur local.

Pétrole, les Etats-Unis prospectent. L'Amérique du Nord est le premier consommateur d'or noir, approchant le milliard de tonnes annuel. En s'implantant en Irak et en négociant avec des pays comme la Libye, Washington veut étendre son influence et conforter ses approvisionnements au Moyen-Orient, relève La Tribune. Soucieuse depuis les attentats du 11 septembre, de diminuer sa dépendance à l'égard de l'Arabie Saoudite, l'administration Bush souhaite diversifier ses importations d'hydrocarbures, poussant les compagnies américaines à investir dans des pays qu'elles avaient déserté.

Visteon pourrait pousser Ford dans le rouge. Le constructeur automobile va prendre en charge une partie des mutuelles de santé de ses 20 000 ex-employés, rattachés à l'équipementier Visteon, son ancienne division, devenue indépendante il y a trois ans, annonce le Financial Times. Ces dépenses d'assurance vie et de santé représentent une charge de plus de 1,3 milliard d'euros, qui va être provisionnée sur les comptes du troisième trimestre, et pourrait entraîner des pertes sur cette période, pour le fabricant de Dearborn.

Didier RAGU

Bonnes fêtes, la revue de presse reprendra début janvier !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte