L'efficacité des nouveaux anticancéreux en question

Plus de la moitié des nouveaux médicaments contre le cancer mis sur le marché de l'UE entre 2009 et 2013 n'ont pas prouvé qu'ils amélioraient la survie ou la qualité de vie des malades, révèle une étude scientifique publiée dans le British Medical Journal (BMJ). Des spécialistes en santé publique du King's College de Londres (Royaume-Uni) et de la London School of Economics ont examiné la base de données de médicaments anticancéreux approuvés par l'Agence européenne du médicament (EMA) et les résultats que ces médicaments ont obtenus lors de leurs essais cliniques. Entre 2009 et 2013, 48 nouveaux anticancéreux ont reçu une autorisation de mise sur le marché de l'EMA, dans 68 indications différentes, ont recensé les chercheurs. Mais sur ces 68 nouveaux traitements, 39 (soit 57 %) ont reçu le feu vert de l'EMA sans avoir démontré une amélioration de la durée ou de la qualité de vie des patients, que ce soit par rapport à un placebo ou par rapport aux traitements existants. L'un de ces nouveaux traitements donnait même de moins bons résultats que les molécules actuellement sur le marché, soulignent les scientifiques. Et au bout de 5,4 ans de suivi, seuls 35 (51 %) des 68 traitements ont prouvé une amélioration significative de la survie ou de la qualité de vie des patients, notent encore les chercheurs, qui estiment que beaucoup d'anticancéreux ont été autorisés sur le marché sur la base de résultats préliminaires, et se sont avérés sans réel bénéfice sur les patients. Une situation susceptible d'avoir « des implications négatives pour les patients et la santé publique », jugent les auteurs de l'étude, qui alertent sur le coût de ce genre de traitements pour les systèmes de santé et dénoncent un « gaspillage de ressources publiques ». Le chercheur américain Vinay Pasad, qui avait mené une étude similaire en 2015, rappelle dans un commentaire publié sur le BMJ que le coût moyen d'un traitement aux États-Unis est d'environ 100 000 $ (85 000 €) par personne et par an, un « système déficient qui entraîne d'énormes dépenses pour des médicaments anticancéreux dont la toxicité est avérée mais dont les bénéfices sont incertains ».

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS