Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

L'effet nocebo

Publié le

L'effet nocebo
Astrid Gouzik

Si votre médecin vous prescrit un morceau de sucre en vous garantissant qu’il vous aidera à combattre vos insomnies, vous dormirez comme un bébé. C’est l’effet placebo ! À l’inverse, s’il vous prescrit le même morceau de sucre en vous avertissant que vous pourrez ressentir vertiges et nausées, vous les percevrez immédiatement. C’est l’effet nocebo. Le seul fait d’avoir une information négative sur un traitement pourrait provoquer des symptômes désagréables. Internet, ses forums et ses réseaux sociaux ne sont pas là pour arranger ce phénomène. Dans le cas du Levothyrox, il ne s’agit pas de nier les effets secondaires que certains patients ont pu ressentir. Mais il est évident que l’exposition médiatique entretient leur angoisse. C’est ce que l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) appelle le « biais de notoriété » : dès que les médias commencent à évoquer un médicament, les déclarations d’effets indésirables pour celui-ci se multiplient. Ainsi, dès le 16 août, lorsque les premiers témoignages de patients commencent à émerger sur internet et à être relayés dans les journaux, l’ANSM a enregistré un pic des déclarations d’effets indésirables. Puis à cela se mêlent les éternelles suspicions envers l’industrie pharmaceutique. Un cocktail détonant que toutes les explications rationnelles et les démonstrations scientifiques n’arriveraient pas à déminer. Alors que 9 000 signalements d’effets secondaires étaient enregistrés pour le Levothyrox, la pétition réclamant le retour à l’ancienne formule cumulait plus de 270 000 signatures le 15 septembre. Le jour même où Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, finit par céder à la pression populaire et annoncer le retour de l’ancien médicament pour ceux qui le souhaiteraient. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus