Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’éducation numérique veut une commande publique claire

, ,

Publié le

C’est un des 34 plans qui dépend le plus de la commande publique. Pour investir, innover, se lancer, les acteurs privés de l’éducation numérique ont besoin de connaître les intentions de l’État et son calendrier. Combien est-il prêt à investir dans l’achat de matériel et de ressources pédagogiques, dans les infrastructures ? Le groupe de travail a chiffré les besoins à 1 milliard d’euros, Arnaud Montebourg, en juillet, a parlé de 700 millions. La France doit rattraper son retard. « Nous proposons des solutions pour impulser une dynamique, pas pour engager l’État sur des années », explique Deborah Elalouf, la présidente de Tralalère et chef de projet du plan avec Jean-Yves Hepp, le président de Unowhy (les tablettes Qooq). Six actions ont été identifiées : équiper les élèves en ordinateurs et tablettes ; acheter massivement des ressources éducatives innovantes ; créer une offre de cloud sécurisée ; soutenir le déploiement à l’étranger des entreprises du secteur ; créer des règles simples de la commande publique ; définir des standards. De quoi soutenir de grosses sociétés (éditeurs, opérateurs de réseau, maintenance…) et des PME innovantes (ressources pédagogiques, fabricants de tablettes). Plus de 300 entreprises seraient concernées.

700 millions C’est, en euros, le montant prévu pour le déploiement du numérique à l’école.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle