L'économie japonaise devrait avoir rebondi au quatrième trimestre

TOKYO (Reuters) - L'économie japonaise devrait avoir rebondi sur les trois derniers mois de 2018 grâce à l'investissement des entreprises et à la consommation mais le ralentissement des exportations pourrait peser sur la tendance, montre vendredi une enquête de Reuters.
Partager
L'économie japonaise devrait avoir rebondi au quatrième trimestre
L'économie japonaise devrait avoir rebondi sur les trois derniers mois de 2018 grâce à l'investissement des entreprises et à la consommation mais le ralentissement des exportations pourrait peser sur la tendance. /Photo prise le 27 décembre 2018/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Les économistes interrogés prévoient en moyenne une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,4% en rythme annualisé sur la période octobre-décembre après la chute de 2,5% enregistrée au troisième trimestre, la plus forte depuis plus de quatre ans, conséquence du coup de frein brutal subi par l'investissement et l'activité des entreprises après plusieurs typhons et un séisme.

Le chiffre annualisé attendu pour le quatrième trimestre correspond à une croissance de 0,4% d'un trimestre sur l'autre; sur juillet-septembre, le PIB japonais s'est contracté de 0,6%.

"Les chiffres vont probablement confirmer que l'économie a ralenti au deuxième semestre et qu'elle a pratiquement calé", résume Yoshiki Shinke, chef économiste du Dai-ichi Life Research Institute. "La croissance des exportations a été faible à cause du ralentissement économique à l'étranger."

L'investissement des entreprises est attendu en hausse de 1,8% au quatrième trimestre après une chute de 2,8% au troisième, montre l'enquête.

La consommation privée, qui représente environ 60% du PIB, devrait avoir augmenté de 0,8% au quatrième trimestre après un recul de 0,2% sur juillet-septembre.

La demande extérieure, soit le solde entre les exportations et les importations, devrait avoir amputé la croissance de 0,4 point de pourcentage sur le trimestre, montre aussi l'enquête. Il s'agirait de sa plus forte contribution négative à l'évolution du PIB depuis la période octobre-décembre 2013.

"Nous pensons que l'économie continue de manquer de dynamisme à cause du ralentissement économique à l'étranger. Si les incertitudes augmentent encore à cause de facteurs tels que la guerre commerciale, cela pourrait se traduire par un ralentissement des exportations et de l'investissement", estime Kentaro Arita, économiste senior du Mizuho Research Institute.

(Kaori Kaneko; Marc Angrand pour le service français, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS