L'économie américaine a détruit 125.000 emplois détruits en juin

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a détruit 125.000 emplois non-agricoles en juin, soit un peu plus que prévu, en raison de la fin de plusieurs milliers de contrats intérimaires liés au recensement et des recrutements moins nombreux qu'espéré dans le secteur privé, montrent les statistiques officielles.

Partager

C'est la première fois depuis le début de l'année que l'économie américaine a détruit des emplois et le nombre de destructions de postes enregistré le mois dernier est le plus élevé depuis octobre 2009.

Les économistes et analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 110.000 destructions.

Le secteur privé a toutefois créé 83.000 emplois, contre 33.000 en mai et 112.000 attendues par le marché, alors que 225.000 emplois intérimaires liés au recensement ont été détruits.

Malgré les destructions d'emplois enregistrées sur le mois, le taux de chômage ressort à 9,5% en juin, son plus bas niveau depuis juillet 2009, contre 9,7% en mai. Les économistes tablaient sur un taux de 9,8%. Ce recul peut s'expliquer par des sorties définitives d'une partie des chômeurs du marché du travail.

L'horaire de travail hebdomadaire moyen a baissé à 34,1 heures, contre 34,2 heures le mois précédent.

Le département du Travail a révisé à 433.000 le chiffre de 431.000 créations de postes en mai et a revu à la hausse celui d'avril, à 313.000 contre 290.000 initialement annoncées.

Lucia Mutikani, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Marc Angrand

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS