Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

L’école 42 mise en demeure par la Cnil pour ses pratiques de vidéosurveillance

Marine Protais , ,

Publié le

La vidéosurveillance excessive de 42 a été pointée du doigt par la Commission nationale informatique et libertés (CNIL). Mise en demeure le 8 octobre, l’école de code fondée par Xavier Niel doit se conformer à la loi dans les deux mois pour ne pas être sanctionnée. 

L’école 42 mise en demeure par la Cnil pour ses pratiques de vidéosurveillance
La vidéosurveillance excessive mise en place par l'Ecole 42 a été pointée du doigt par la Cnil.
© Luc Perenom

Les entreprises citées

Une vidéosurveillance intrusive et excessive. Voilà le motif pour lequel 42, école de code gratuite fondée par Xavier Niel, a été mise en demeure par la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) le 8 octobre suite à un contrôle effectué par la Cnil en février 2018.

Des images accessibles en temps réel par les étudiants

La Cnil a constaté que "des caméras filmaient en permanence les espaces de travail des étudiants, les bureaux dédiés au personnel administratif ainsi que des lieux de vie tels que la cafétéria. En outre, les personnes filmées n'étaient pas correctement informées. Par ailleurs, la plupart des images issues de la vidéosurveillance étaient accessibles en temps réel aux étudiants sur le réseau intranet de l'école à partir de leur espace personnel", détaille un communiqué de la commission publié mardi 30 octobre.

Cette pratique avait été rapportée par des étudiants à L’Usine Nouvelle en novembre 2017. Ces derniers jugeaient que la vidéosurveillance permanente participait à l’instauration d’une atmosphère sexiste ressentie par plusieurs étudiants de l’école. "Les images de vidéosurveillance des locaux, accessibles aux étudiants, servent aux garçons à repérer les filles qu’ils aimeraient bien draguer", racontait une élève.

L’école ne subira aucune conséquence de cette mise en demeure si elle régularise la situation dans les deux mois. Les caméras devront cesser de filmer en permanence les salles de cours et lieux de vie, l’accès aux images devra être limité à des personnes habilitées et l’école devra fournir "une information complète et immédiate à toute personne susceptible d'être filmée par le dispositif ", précise la Cnil.

<< A lire aussi:

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle