L'échec des satellites Galileo dû à un problème de tuyauterie

Le quatrième étage du lanceur Soyouz chargé de mettre sur orbite les satellites Galileo (le GPS européen), aurait subi une panne d'alimentation car son carburant a gelé pendant le vol. La responsabilité du fabricant russe NPO Lavotchkine est clairement engagée.

Partager
L'échec des satellites Galileo dû à un problème de tuyauterie

La commission d'enquête mise sur pied par Arianespace commence à comprendre pourquoi les deux satellites Galileo lancés par une fusée Soyouz, le 22 août dernier, ne sont pas arrivés sur leur bonne orbite. L'échec à 150 millions d'euros subi par le grand programme européen de services de radionavigation destiné à concurrencer le GPS américain, serait dû à un problème de tuyauterie !

Selon le journal Le Monde, le carburant qui alimentait le quatrième étage de la fusée Soyouz, le module Fregat, aurait gelé pendant le vol. Il circulait dans un tuyau trop proche d'un autre tuyau contenant de l'hélium très froid. Résultat: sans carburant, le véhicule Fregat n'a pas pu positionner sur la bonne orbite les deux satellites.

La piste du dysfonctionnement de la sonde inertielle, équipement qui permet au véhicule spatial de connaître sa position et son orientation dans l'espace, semble donc être écartée.

Des conclusions le 6 ou 7 octobre

La responsabilité du fabricant russe du module Frégat est clairement engagée. Des zones d'ombre subsistent toutefois : si l'échec est dû à un problème de design comme certains désormais l'avancent, comment se fait-il que le Fregat ait démontré depuis les années 2000 une fiabilité sans faille ou presque avec 46 missions accomplies ?

C'est sans doute pour lever les derniers coins d'ombre et réaliser des ultimes vérifications que des membres de la commission d'enquête se sont rendus une nouvelle fois à Moscou en Russie. Ces experts remettront au plus tôt leurs conclusions, le 6 ou 7 octobre. Si la panne est clairement identifiée et surtout résolue, Arianespace espère pouvoir procéder au lancement de deux nouveaux satellites Galileo à partir d'une fusée Soyouz dès décembre prochain.

Hassan Meddah

0 Commentaire

L'échec des satellites Galileo dû à un problème de tuyauterie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS