Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

L'Ebola est un problème majeur pour l'industrie minière africaine

, , , ,

Publié le

La mise en valeur très attendue des énormes gisements ferreux des pays d'Afrique de l'Ouest risque de subir de plein fouet les conséquences de l'épidémie Ebola qui peine à être contrôlée.

L'Ebola est un problème majeur pour l'industrie minière africaine

"Actuellement, nous ne sommes pas touchés mais [le virus Ebola] c'est plus qu'un risque, c'est une menace", a mis en garde Mark Bristow, le directeur général du groupe aurifère Rangold Resources. Sa compagnie contrôle des mines d'or au Mali, en République du Congo et en Côte d'Ivoire. Elle dispose également d'un portefeuille d'exploration en Afrique sub-saharienne. L'arrêt des vols aériens vers certaines destinations va perturber la circulation des responsables miniers, constate une note de Macquarie Research. De même les approvisionnements vont souffrir de la suspension des vols de compagnies aériennes majeurs – British Airways, Air France et Emirates –, ainsi que par les compagnies régionales Arik Air et Asky Airlines, vers le Liberia, la Guinée et la Sierra-Leone. Le Botswana refuse également de laisser transiter les tombereaux chargés de cuivre et de cobalt extraits en RDC. Si les activités d'études ne réclamant pas de présence physique se poursuivent, les forages ont été arrêtés, a ainsi expliqué Tawana Resources, une compagnie australienne présente au Liberia.

L'épidémie Ebola touche trois pays pour lesquelles l'industrie minière a pris une importance capitale. Le secteur minier – en particulier ses riches gisements de bauxite – représente plus d'un quart du PIB de la Guinée et au moins 95% de ses exportations. A terme, l'exploitation de gigantesques gisements de minerai de fer devrait encore augmenter la part des mines dans l'économie du pays. Au Liberia, c'est la rapide montée en puissance de ses mines de fer qui tire la croissance du pays, assurant déjà un quart de ses exportations. Pour la Sierra-Leone, c'est le minerai de fer mais également les diamants qui représentent la part majeure des exportations de minerais qui à elles-seules assurent les trois-quarts des exportations. [...]

Lire l'intégralité de cet article sur Indices & Cotations

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle