L'e-commerce adopte les mini-messages

Publié le

Dossier Pour fidéliser le client Web, la technologie SMS (Short Message System) du GSM n'a pas dit son dernier mot face au Wap.

L'e-commerce adopte les mini-messages

Sommaire du dossier

" Le dernier disque de Madonna est en vente sur Boxman. Voulez-vous l'acheter ? Appuyez sur "OK". " En moins de 100 caractères, les clients suédois du disquaire virtuel Boxman peuvent décider d'acheter un disque, même quand ils ne sont pas connectés à Internet. Pas question ici de surfer sur le Web, son téléphone mobile à la main - ce que promet la technologie Wap -, mais simplement de lire un message court et d'y répondre. " Le client, inscrit sur le site où il a livré ses coordonnées complètes, envoie, gratuitement, un SMS de confirmation ", explique Eric Eloundou, responsable en France du développement de la start-up suédoise Red Message. Eviter de laisser le client payer la note Red Message propose une plate-forme permettant aux éditeurs de sites Web de prendre contact avec leurs clients abonnés via SMS, mais aussi Wap. " Grâce à nos accords avec les opérateurs, nous assurons à la fois la gestion de la plate- forme et l'émission-réception des messages que nous refacturons aux sociétés. Nous leur conseillons d'offrir des services gratuits, afin que leurs abonnés livrent leur numéro de téléphone personnel. " En clair, comme la réception est gratuite mais l'émission payante (entre 1 et 6 francs), mieux vaut éviter de laisser la note à régler au client final ! D'ailleurs, en France, K-Mobile (kiwee.com) ou Cerclo.fr proposent des envois gratuits de SMS quel que soit l'opérateur du destinataire. Malgré sa capacité limitée à 160 caractères en moyenne, le SMS est rapide, peu cher... tandis que le Wap et l'Internet mobile se cherchent encore. En France, ce mode de communication est encore sous-exploité. Pourtant, une étude récente, commandée par l'éditeur de logiciels Logica, estime que 100 milliards de messages courts seront échangés par mois à la fin de 2002, contre 5,4 milliards à la fin de 1999. En complément de la traduction de leurs sites Web au format du Wap, les éditeurs peuvent donc utiliser SMS pour fidéliser à moindre coût des clients férus de technologie. Mais, pour Naqi Jaffery, consultant chez l'américain Dataquest, " les entreprises et les professionnels seront les plus gros utilisateurs de SMS parce que ce système est très peu cher pour signaler un rendez-vous, annoncer une réunion, etc. ". C'est d'ailleurs ce que Netsize, un opérateur de messages mobiles, propose aux entreprises : des solutions pour interconnecter les applications de l'entreprise aux téléphones mobiles.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte